Le Fatah et le Hamas palestiniens ont signé un accord de réconciliation

  • A
  • A
Le Fatah et le Hamas palestiniens ont signé un accord de réconciliation
Scène de célébration dans la bande de Gaza après l'annonce de la réconciliation entre le Fatah et le Hamas. @ AFP
Partagez sur :

Le chef de la délégation du Fatah et le numéro deux officiel du Hamas ont paraphé l'accord jeudi.

Les groupes rivaux palestiniens du Fatah et du Hamas  ont signé jeudi au Caire, en Egypte, un accord de réconciliation censé mettre fin à dix ans de dissensions dévastatrices, ont indiqué des sources proches des négociations. Le chef de la délégation du Fatah, Azzam al-Ahmad, et le numéro deux officiel du Hamas, Salah al-Arouri, ont paraphé l'accord, ont précisé ces sources.

Le Fatah administrera Gaza à partir du 1er décembre. Les deux partis, encore ennemis il y a quelques semaines, ont fixé au premier décembre l'échéance d'un transfert de pouvoirs dans la bande de Gaza, actuellement gouvernée sans partage par le Hamas, ont indiqué dans un communiqué les Renseignements égyptiens qui ont parrainé les négociations.  L'Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue supposée préfigurer un Etat palestinien indépendant, devra à cette date assumer "toutes les responsabilités" dans la bande de Gaza, selon le communiqué. 

Énième tentative de réconciliation. Les deux camps se donnent jusqu'à cette date pour régler tous leurs différends, ajoute le texte. Une nouvelle réunion est prévue au Caire le 21 novembre. Jusqu'ici, toutes les tentatives de réconciliation ont échoué depuis 2007, y compris celle qui avait donné lieu à un accord antérieur en 2011 au Caire. Les divisions palestiniennes sont considérées comme un des principaux obstacles au règlement du conflit israélo-palestinien.


Israël demande au Hamas de rendre les armes. Le gouvernement israélien réclame que tout gouvernement d'unité palestinien issu d'une réconciliation entre mouvements rivaux reconnaisse Israël et désarme le Hamas. "Toute réconciliation entre l'Autorité palestinienne et le Hamas doit inclure un engagement à respecter les accords internationaux et les conditions du Quartette (pour le Proche-Orient), à commencer par la reconnaissance d'Israël et la démilitarisation du Hamas", a dit ce responsable, dans la première réaction officielle israélienne à l'accord de réconciliation signé au Caire par les groupes palestiniens.