Le dissident chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, est mort

  • A
  • A
Le dissident chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, est mort
@ AFP
Partagez sur :

Ce défenseur de la démocratie de 61 ans avait été placé en liberté conditionnelle et hospitalisé après plus de huit années de détention pour "subversion". 

Le dissident chinois Liu Xiaobo est mort jeudi à l'âge de 61 ans, ont annoncé les autorités de la province du Liaoning, où le prix Nobel de la paix 2010 était hospitalisé pour un cancer du foie en phase terminale.

Liu Xiaobo avait auparavant été détenu pendant plus de huit ans pour "subversion". Il est le premier prix Nobel de la paix à mourir privé de liberté depuis le pacifiste allemand Carl von Ossietzky, décédé en 1938 dans un hôpital alors qu'il était détenu par les nazis.

Figure de proue du mouvement de Tiananmen. Premier Chinois à recevoir le prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo, atteint d'un cancer, a été libéré en mai après huit années en prison où il incarnait depuis sa cellule la lutte sans concession pour les idéaux démocratiques dans son pays. Ancienne figure de proue du mouvement démocratique de Tiananmen en 1989 et bête noire du régime communiste, l'écrivain de 61 ans a bénéficié d'une mise en liberté conditionnelle après avoir été diagnostiqué d'un cancer du foie en phase terminale.

C'est depuis sa cellule de prison, où il purgeait une condamnation pour "subversion", que Liu Xiaobo a appris en octobre 2010 l'attribution du prix Nobel de la paix, une récompense qu'il a dédiée aux morts de Tiananmen. Et c'est en son absence que la prestigieuse récompense lui a été remise de façon symbolique le 10 décembre 2010 à Oslo, l'écrivain étant représenté à la cérémonie par une chaise vide.

Un prix Nobel rejeté par Pékin. Ce prix avait provoqué la fureur de Pékin - pour qui le militant des droits de l'homme n'est qu'un "criminel"-, tandis que des images de fauteuils vides étaient censurées sur l'internet chinois. Mais le Nobel a également assuré une reconnaissance internationale à l'engagement de Liu Xiaobo, une lutte de plusieurs décennies marquées par de longues périodes de détention.

Liu Xiaobo avait été arrêté en décembre 2008 puis condamné un an plus tard pour subversion à 11 ans de prison. Le régime communiste lui reprochait d'avoir corédigé un manifeste, la Charte 08, prônant notamment des élections libres.

Le comité Nobel pointe la "lourde responsabilité" de la Chine. La Chine porte "une lourde responsabilité" dans la mort "prématurée" de Liu Xiabo en le privant de soins médicaux adaptés, a réagi jeudi le comité Nobel norvégien. "Nous trouvons profondément perturbant que Liu Xiaobo n'ait pas été transféré dans un établissement où il aurait pu recevoir un traitement médical adéquat avant que sa maladie n'entre en phase terminale", a dit la présidente du comité, Berit Reiss-Andersen, tandis que Berlin, qui avait multiplié les appels à transférer le dissident chinois en Allemagne pour qu'il y soit soigné, a rendu hommage, par l'intermédiaire du ministre allemand de la Justice, à "un héros de la lutte pour la démocratie et les droits de l'homme".