Le Danemark déjoue un attentat islamiste

  • A
  • A
Le Danemark déjoue un attentat islamiste
@ REUTERS
Partagez sur :

L'attentat visait le quotidien Jyllands-Posten, qui avait publié des caricatures de Mahomet.

Mercredi, la police danoise a déjoué un attentat visant le Jyllands-Posten, devenue la cible des islamistes, depuis la publication de caricatures de Mahomet. L'opération de police a mené à l'arrestation de cinq personnes, quatre au Danemark et une en Suède.

Trois des cinq personnes arrêtées mercredi et soupçonnées de préparer un attentat à Copenhague ont comparu jeudi matin devant un tribunal danois qui doit décider de leur maintien en détention, a-t-on appris jeudi auprès des services de renseignements danois (PET).

"Des militants islamistes"

Les suspects sont "des militants islamistes" et leur arrestation avait fait échouer le plus grave complot terroriste visant le Danemark, a révélé le ministre danois de la Justice, Lars Barfoed. Le directeur du PET, Jakob Scharf, a ajouté que plusieurs des suspects étaient "des militants islamistes ayant des liens avec les réseaux terroristes internationaux". Le PET, dont l'intervention conclut une "longue surveillance", précise que la cible devait être les locaux du Jyllands-Posten à Copenhague.

Une attaque "imminente"

Ces arrestations ont permis d'empêcher un projet d'attentat qualifié d'"imminent", et "durant laquelle plusieurs des suspects (...) allaient s'introduire dans (le bâtiment du Jyllands-Posten) à Copenhague et tuer autant de personnes que possible", affirme Jakob Scharf dans un communiqué.

D'après le PET, trois des personnes arrêtées au Danemark vivaient en Suède et sont arrivées au Danemark dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit d'un citoyen tunisien de 44 ans, d'un citoyen suédois d'origine libanaise de 29 ans et d'un citoyen suédois d'origine non précisée de 30 ans. La quatrième personne arrêtée au Danemark est un demandeur d'asile irakien. La personne arrêtée à Stockholm est un citoyen suédois d'origine tunisienne âgée de 37 ans.

En 2005, le quotidien Jyllands-Posten avait publié douze caricatures de mahomet, provoquant la colère des milieux islamistes. L'auteur de la caricature la plus controversée, qui montre le prophète coiffé d'un turban en forme de bombe à la mèche allumée, Kurt Westergaard, avait échappé in extremis le 1er janvier 2009 à un Somalien qui s'était introduit à son domicile, armé d'une hache et d'un couteau.