Le "Condom challenge" : un jeu dangereux inquiète des parents américains

  • A
  • A
Le "Condom challenge" : un jeu dangereux inquiète des parents américains
La pratique consiste à aspirer un préservatif par le nez. Image d'illustration. @ YASUYOSHI CHIBA / AFP
Partagez sur :

Des médias américains font état d'adolescents se filmant en train d'inspirer par le nez un préservatif avant de le cracher par la bouche. 

Simple bad buzz ou dangereux phénomène en vogue chez les adolescents ? Après le Blue Whale Challenge, ou plus récemment le Tide Pod challenge, les médias américains relatent l'émergence d'un nouveau jeu sordide et dangereux : le "Condom snorting challenge". Le principe : aspirer un préservatif par la narine pour le faire ressortir par la bouche, avant de partager la vidéo de son exploit sur les réseaux sociaux. Si le principe reste bien évidemment dangereux pour la santé, la pratique n'en est pas moins ancienne. Explications. 

Un phénomène pas si récent 

Comme le relève le Washington Post, les premières vidéos relevant du "Condom challenge" remontent à 2006. La pratique a ensuite connu une "brève popularité en 2013", après le buzz provoqué par une vidéo dans laquelle une adolescente, Amber Lynn Strong, aspirait un préservatif en écoutant une chanson de Taylor Swift. Devenue virale, la vidéo avait alors été visionnée plus de 2 millions de fois. Le site Motherboard  est allé jusqu'à déterrer un article de 1993 du Daily Kent Stater, le journal du campus universitaire de Kent, décrivant un homme "aspirant un préservatif par le nez et le recrachant par la bouche". Si aucun cas n'a été relevé en France, indique Sud-Ouest, quelques médias comme le Huffington Post évoquaient dès 2015, la nouvelle mode du "Condom challenge".  

Un phénomène pas si récent donc, et dont le caractère viral est à relativiser, indiquent également certains médias. "Plusieurs médias locaux ont couvert l’événement comme si c'était une épidémie, comme si des millions d'adolescents allait à l'école aujourd'hui avec des préservatifs se balançant dans leurs nez", dénonce Mashable. A l'origine de cet emballement médiatique, un reportage diffusé par la chaîne texane Fox San Antonio, consacré aux dangers d'internet et diffusé le 29 mars, qui avait alerté les parents de la ville. 

Mais une pratique dangereuse 

Cette drôle d'activité, bien que marginale, comporte cependant d'importants risques pour la santé. Forbes précise qu'aspirer par le nez toute autre chose que de l'air ou des médicaments sous forme de spray peut "endommager la muqueuse interne sensible du nez, provoquer une réaction allergique, ou entraîner une infection". "Le préservatif pourrait facilement se coincer dans votre nez ou votre gorge, bloquant votre respiration ou provoquant votre étouffement", précise également Forbes

Et le magazine économique de citer deux articles de 2004 narrant les mésaventures de deux femmes, qui avaient dû subir une intervention après avoir avalé un préservatif de façon involontaire lors de relations sexuelles orales. Selon The Indian Journal of Chest Diseases and Allied Sciences une femme de 27 ans avait contracté une pneumonie après l'effondrement du lobe supérieur droit de son poumon, tandis que The Journal of Medical Reports racontait la même année l'histoire d'une femme de 26 ans atteinte de l'appendicite.