Le cessez-le-feu entré en vigueur à Gaza

  • A
  • A
Le cessez-le-feu entré en vigueur à Gaza
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon le chef de la diplomatie égyptienne, il est effectif depuis 20 heures mercredi soir.

Alors que de nouvelles frappes aériennes ont fait au moins six morts palestiniens dans le centre de Gaza, le chef de la diplomatie égyptienne, Mohammed Kamel Amr, a annoncé la signature d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, mercredi. La trêve est effective depuis 20 heures, heure de Paris, mercredi.

Toujours le blocus

14.05BenjaminNetanyahou.Reuters930620

© Reuters

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a dit accepter de "donner une chance" à la proposition égyptienne de trêve. Néanmoins, la signature de ce cessez-le-feu ne signifie pas que le blocus du territoire palestinien sera levé par Israël, a souligné l’état hébreu. 

Malgré le cessez-le-feu, Benjamin Netanyahou a laissé entendre mercredi qu'en cas d'échec de la trêve, Israël envisagerait "une action militaire plus sévère" contre l'enclave côtière. "Je sais qu'il a des citoyens qui s'attendent à une action militaire plus sévère, et peut-être devrons-nous agir de la sorte", a déclaré le Premier ministre israélien lors d'une conférence de presse.

Hollande salue le cessez-le-feu

L'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza a été saluée mercredi à Washington, Paris, Bruxelles et par l'ONU où l'on souhaite que la trêve soit le prélude à une solution "plus durable". Barack Obama a remercié Benjamin Netanyahou pour avoir œuvré à un cessez-le-feu. Hillary Clinton, qui participait à la réunion au Caire où a été signé la trêve a également déclaré que "les Etats-Unis saluent l'accord d'aujourd'hui sur un cessez-le-feu. Dans les jours qui viennent, les Etats-Unis travailleront avec leurs partenaires dans la région pour consolider ce progrès".

Le président français François Hollande a lui aussi salué l'entrée en vigueur de la trêve et "félicité les autorités égyptiennes pour leur rôle actif" dans la négociation du cessez-le-feu.