Le bipartisme vacille en Angleterre

  • A
  • A
Le bipartisme vacille en Angleterre
@ REUTERS
Partagez sur :

C’est inédit. A trois semaines du scrutin, les Lib-Dems arrivent en tête d’un sondage.

La Grande-Bretagne, le pays par excellence du bipartisme politique, en perd son latin. Pour la première fois, un sondage donne dimanche les Libéraux-démocrates en première position pour les élections législatives du 6 mai prochain.

Nick Clegg en tête des sondages

Selon un sondage YouGov pour le Sun, les "Lib-Dems" recueillent en effet 33% des intentions de vote, les conservateurs 32% et les travaillistes, au pouvoir depuis 13 ans, 26%.

Ce résultat intervient quatre jours après la performance saluée de leur leader Nick Clegg au cours du débat historique à la télévision, entre les chefs des trois principaux partis.

Lib-Dems en "faiseurs de roi"

Mais le système électoral britannique, uninominal à un seul tour (le candidat obtenant la majorité simple l'emporte), pourrait toutefois tempérer ces chiffres bruts d'intentions de vote. Selon des calculs de la BBC en sièges, même avec ces derniers chiffres les Travaillistes pourraient obtenir 276 sièges, à 50 de la majorité absolue, les Conservateurs 226 sièges et les Lib-Dems être relégués à 119.

Aucun parti n'aurait ainsi la majorité absolue au parlement et les libéraux-démocrates se retrouveraient en position de "faiseurs de roi", soit en s'alliant aux Tories, soit au Labour.

Aux anges depuis ces sondages, Nick Clegg ne cesse de répéter : "Je suis ici pour vous persuader qu'il existe une alternative aux deux vieux partis".