Népal : quatre Français morts et neuf disparus

  • A
  • A
Népal : quatre Français morts et neuf disparus
Laurent Fabius dans les studios d'Europe 1 le 6 mai 2015@ Europe 1
Partagez sur :

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué un nouveau bilan français de la catastrophe au Népal.

INTERVIEW

Le bilan ne cesse de s'alourdir au Népal. Plusieurs milliers de personnes sont mortes dans le puissant séisme qui a frappé le pays il y a bientôt deux semaines. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a évoqué un nouveau bilan français, sur Europe 1 mercredi. "Il y a quatre personnes dont il est avéré qu'elles ont perdu la vie", a-t-il déclaré, parlant aussi de "neuf personnes pour lesquelles nous sommes inquiets et 30 personnes toujours non localisées".

"Au total, ça va être une catastrophe épouvantable puisqu'on va être probablement, malheureusement, autour de 10.000 morts et le pays est complètement ravagé", a-t-il ajouté. Laurent Fabius a tenu à "vraiment rendre hommage aux ONG, aux administrations qui ont fait un travail magnifique" pour apporter leur soutien au Népal.


Fabius : "Grande inquiétude sur le sort de neuf...par Europe1fr

Des contrats avec les pays du Golfe. De retour d'Arabie saoudite, le chef de la diplomatie française a également évoqué "la politique arabe de la France". François Hollande, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ainsi que Laurent Fabius ont participé à une réunion du Conseil du Golfe, qui réunit six pays arabes, "réunis pour dire que la France est crédible" sur la scène internationale. Le ministre des Affaires étrangères a évoqué le contrat Rafale conclu avec le Qatar, après ceux de l'Inde et l'Egypte. "Jamais trois sans quatre", a-t-il plaisanté à ce propos. Il confirme que des discussions sont en cours "avec le fils du roi côté saoudien", pour des contrats "dans le domaine du transport, de la santé, de l'énergie", ce qui représenterait, selon lui, "beaucoup d'emplois en France". 

Par ailleurs, Laurent Fabius a également confirmé une information révélée par la presse économique, concernant la vente d'Airbus à une compagnie aérienne colombienne. Cela représente "10 milliards d'euros pour la France" et "de l'emploi".