L'animateur américain John Oliver se paye l'élection présidentielle française

  • A
  • A
Partagez sur :

Fidèle à ses diatribes satiriques, l'animateur John Oliver a imploré les électeurs français à ne pas voter pour Marine Le Pen le 23 avril.

VIDEO

L'élection présidentielle française n'intéresse pas que dans l'Hexagone. Aux Etats-Unis aussi, on scrute le résultat des urnes. Pour John Oliver, animateur star de l'émission Last Week Tonight, sur la chaîne HBO, cette campagne est même une vraie source d'inspiration… Mais pas forcément pour les bonnes raisons. 

Les costumes de Fillon et les hologrammes de Mélenchon. Connu pour son ironie truculente, John Oliver a gentiment dézingué les candidats français, des références hasardeuses de Jacques Cheminade à Star Wars, en passant par l'affaire des costumes de François Fillon, sans oublier le profil pour le moins atypique de Jean Lassalle et les hologrammes de Jean-Luc Mélenchon.

Français, soyez meilleurs que nous ! Sous la forme d'un éditorial satirique, l'animateur, de nationalité anglaise, a surtout appelé les Français à ne pas voter pour le populisme. À plusieurs reprises, John Oliver met en exergue la rhétorique de Marine Le Pen quant à l'immigration. Un inquiétant sentiment de "déjà vu" pour l'animateur… en référence à l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, et au Brexit au Royaume-Uni. "Vous les Français, vous n'aimez rien de plus que d'agir comme si vous étiez meilleurs que les Anglais et les Américains. C'est votre chance de prouver ça ! Imaginez à quel point vous pourriez vous sentir supérieurs si vous ne faisiez pas les mêmes erreurs que nous", incite l'animateur, un rien taquin.

"Ne 'foucked oup' pas non plus". Pour délivrer sa mise en garde contre Marine Le Pen et le Front national, John Oliver s'est même lancé dans une petite diatribe dans la langue de Molière, dans un décor de bistrot français, verre de vin et accordéoniste inclus, le tout en noir et blanc pour renforcer l'effet mélodramatique. Le Britannique appelle les Français à ne pas faire confiance à la candidate frontiste, qu'il n'hésite pas à qualifier de "trou dou cou démagogue". "L'Angleterre et les États-Unis ont 'foucked oup' ('fucked up', 'merdé' en français, ndlr)", dit-il en imitant l'accent français. "Ne 'foucked oup' pas non plus !"

"C’est votre chance d'être à la hauteur de votre philosophie des Lumières et de montrer au monde entier que les idéaux français de liberté, d’égalité et de fraternité vont ensemble (…) Aide-nous la France, tu es notre seul espoir", implore-t-il. Postée sur YouTube le 16 avril, cette vidéo de 18 minutes a déjà été visionnée plus de 3,5 millions de fois.