La victime de Polanski ne réclame plus justice

  • A
  • A
La victime de Polanski ne réclame plus justice
Partagez sur :

Harcelée par les médias depuis l'arrestation du cinéaste, Samantha Geimer a déposé une nouvelle demande d'abandon des poursuites.

Vendredi, les avocats de Samantha Geimer ont déposé la nouvelle demande de leur cliente d'abandon des poursuites à l'encontre de Roman Polanski devant la cour d'appel de Californie, à Los Angeles, la quatrième depuis 1995. Le cinéaste est maintenu en détention en Suisse en raison d'un mandat de la justice américaine qui demande son extradition.

Depuis l'arrestation du cinéaste en Suisse le 26 septembre dernier, la vie de Samantha Geimer a plus que jamais viré au cauchemar. Elle a reçu pas moins de "500 appels téléphoniques de médias à travers le monde pour obtenir un commentaire", peut-on lire dans la requête.

Un harcèlement qui a provoqué des problèmes de santé chez Samantha Geimer. Agée aujourd'hui de 45 ans, elle vit à Hawaii avec son mari et ses trois enfants et ne cesse de réclamer le droit à l'oubli. Oubli de ce 10 mars 1977 où Roman Polanski lui avait fait absorber de la drogue et de l'alcool avant de la contraindre à des relations sexuelles. Elle avait 13 ans à l'époque, lui 44.

> Info E1 - Polanski risque deux ans de prison maximum