La veuve d'Arafat "bouleversée" par l'expertise

  • A
  • A
La veuve d'Arafat "bouleversée" par l'expertise
@ REUTERS
Partagez sur :

La veuve du chef de l'Autorité palestinienne ne sait pas qui croire des experts français et suisses, dont les conclusions divergent.

La veuve du dirigeant palestinien Yasser Arafat s'est dite mardi "bouleversée" par les contradictions entre experts suisses et français sur les causes de sa mort, les premiers privilégiant la piste de l'empoisonnement, exclue par les seconds. "Combien je suis bouleversée par ces contradictions (...) Que faut-il penser ?", a déclaré Souha Arafat lors d'une conférence de presse, ajoutant n'incriminer "personne" dans le décès de son mari.

Les experts mandatés par la justice française ont écarté dans leur rapport, remis mardi à Souha Arafat, l'hypothèse d'un empoisonnement. A l'inverse, les Suisses ont indiqué début novembre qu'ils privilégiaient cette piste. Toutefois, les deux équipes partent d'un même constat: il y a du polonium en dose supérieure à la moyenne dans le corps de Yasser Arafat, a expliqué sa veuve. Pour les Français, la présence d'un gaz radioactif naturel, le radon, dans l'environnement extérieur, expliquerait ces fortes doses. Les Suisses "ont écarté l'influence du radon", a ajouté la veuve.