La Turquie va trouver d'autres fournisseurs d'énergie que la Russie

  • A
  • A
La Turquie va trouver d'autres fournisseurs d'énergie que la Russie
@ YASIN BULBUL / POOL / AFP
Partagez sur :

"Le principal consommateur de ce pétrole volé à ses propriétaires légitimes, la Syrie et l'Irak, s'avère être la Turquie". Ces accusations du vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov, ont toujours autant de mal à passer à Ankara. Recep Tayyip Erdogan a ainsi assuré samedi que son pays allait trouver d'autres fournisseurs d'énergie que la Russie après les fortes tensions qui opposent les deux pays depuis que l'aviation turque a abattu un avion militaire russe à la frontière syrienne.

"Il est possible de trouver d'autres fournisseurs", a déclaré le président turc lors d'un discours télévisé en faisant référence à l'Azerbaïdjan et au Qatar notamment.  La Russie est le principal fournisseur d'énergie de la Turquie, à qui elle livre 55% de ses besoins en gaz et 30% de ceux en pétrole. 

Erdogan a assuré samedi qu'il n'y avait pour l'heure "aucun signe" que ces représailles affectent le secteur de l'énergie mais a confirmé avoir signé cette semaine avec le Qatar un accord pour la livraison de gaz de pétrole liquéfié.
"Vous voyez maintenant qu'ils (la Russie) n'achètent plus de textiles turcs. La Turquie n'est pas un pays qui va s'effondrer avec vos (...) importations d'un million de dollars", a-t-il raillé en rappelant que son pays s'était abstenu de prendre des sanctions contre la Russie à cause de la crise ukrainienne.