La Russie "ne va expulser personne" en réponse aux sanctions américaines

  • A
  • A
La Russie "ne va expulser personne" en réponse aux sanctions américaines
Vladimir Poutine assure que la Russie n'a pas l'intention d'expulser des ressortissants américains@ IVAN SEKRETAREV / POOL / AFP
Partagez sur :

Contrairement à ce qu'avait annoncé Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine assure que la Russie "ne va expulser personne".

La Russie "ne va expulser personne" en réponse aux sanctions américaines prises la veille contre Moscou, accusé d'ingérence électorale, a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine. En revanche, Moscou se réserve le droit de riposter, au vu de la politique de Donald Trump, assure encore le président russe.

Pas de sanctions en Russie. "Nous n'allons expulser personne", a assuré Vladimir Poutine, alors que son chef de la diplomatie a proposé d'expulser 35 diplomates américains. La Russie se réserve toutefois "le droit de prendre des mesures de rétorsion", et "restaurera les relations russo-américaines au vu de ce que sera la politique du président américain élu Donald Trump", a-t-il précisé.

Poutine calme le jeu. Plus tôt dans la journée, Sergueï Lavrov avait indiqué lors d'une intervention télévisée que "le ministère des Affaires étrangères (...) a proposé au président russe de déclarer persona non grata 31 diplomates de l'ambassade des États-Unis à Moscou et quatre diplomates du Consulat général américain à Saint-Petersbourg" (nord-ouest). Ces expulsions faisaient suite aux mesures annoncées par Barack Obama d'expulser 35 agents du renseignement russes en raison de l'implication de la fédération de Russie dans la dernière élection présidentielle.