La Russie "fera le nécessaire" pour que Damas respecte le cessez-le-feu

  • A
  • A
La Russie "fera le nécessaire" pour que Damas respecte le cessez-le-feu
@ KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :

Après l'accord de cessez-le-feu en Syrie, fixé au 27 février, Moscou s'est engagé à faire "le nécessaire" pour que Damas respecte cet engagement.

La Russie "fera le nécessaire" pour que Damas respecte l'accord de cessez-le-feu en Syrie annoncé par Moscou et Washington pour le 27 février et espère que les Etats-Unis "feront la même chose" avec les groupes rebelles syriens, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine.

Un mécanisme de contrôle. "Nous ferons le nécessaire avec Damas, avec les autorités légitimes syriennes. Nous comptons sur les Etats-Unis pour faire la même chose avec ses alliés et les groupes qu'elle soutient", a affirmé Vladimir Poutine lors d'une allocution télévisée ayant suivi un entretien téléphonique avec son homologue américain Barack Obama. 

Poutine optimiste. Assurant que "les Etats-Unis et la Russie (...) sont prêts à mettre en place un mécanisme effectif de contrôle" du respect de l'accord de cessez-le-feu, le président russe a précisé qu'une ""ligne directe" de communication sera créée ainsi que, si nécessaire, un groupe de travail pour échanger des informations". "Émerge, enfin, une vraie chance de mettre fin à des années de sang et de violence", a poursuivi Vladimir Poutine.

Cessez-le-feu exclu pour les groupes terroristes. Selon le président russe, cet accord a été "précédé d'un travail intense des équipes d'experts américains et russes" et facilité par "l'expérience positive acquise" lors de l'accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien, signé en septembre 2013. Revenant sur les termes de l'accord de cessez-le-feu signé lundi par Moscou et Washington, le président russe a affirmé que "tous les groupes combattants doivent nous confirmer, ou aux Etats-Unis, leur engagement à respecter cette trêve". "Les militaires russes et américains, ensemble, définiront les territoires sur lesquels opèrent de tels groupes. Contre eux, il n'y aura pas d'opérations militaires", a poursuivi Vladimir Poutine. Mais "en ce qui concerne le Front al-Nosra, l'Etat islamique et les autres groupes terroristes reconnus comme tels par l'ONU, un cessez-le-feu est totalement exclu. Les frappes contre eux continueront", a-t-il ajouté.

Selon un communiqué commun entre les Etats-Unis et la Russie, co-dirigeants du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG), l'accord de cessez-le-feu entrera en vigueur en Syrie le 27 février à 00h00 heure de Damas (22h GMT).