La police britannique se privatise

  • A
  • A
La police britannique se privatise
@ Reuters
Partagez sur :

Deux régions pourraient signer un contrat de 1,8 M avec des sociétés privées. Polémique à la clé.

Vingt ans après la fin du Thatcherisme et de la privatisation à tout-va, la police britannique pourrait bientôt changer de visage. Des entreprises privées pourraient se voir confier progressivement des responsabilités qui relèvent actuellement de la police, révèle le journal britannique The Guardian.

Deux régions, le West Midlands, dans le centre-ouest, et le Surrey, dans le sud-est de l’Angleterre, ont lancé le test. La société privée G4S a ainsi été sollicitée pour prendre en charge le suivi d'individus à hauts risques ou encore la détention de suspects. Leurs prérogatives, détaillées dans un contrat, incluront également l'aide aux victimes et aux témoins, à des patrouilles en ville mais en aucun cas l'arrestation de suspect.

"Le périmètres des services fournis sont délibérément large pour permettre aux forces de police d'explorer les compétences, l'expertise et les solutions que ce partenariat pourrait apporter", souligne le porte-parole de la police de West Midlands qui devrait supprimer 2.764 postes en trois ans. Chaque région pourra également adapter ce partenariat en fonction de ses propres besoins.

Ce contrat, prévu pour le printemps, pourrait en tout cas se révéler plus que juteux. Les entreprises concernées pourraient ainsi empocher 1,8 milliard d'euros sur sept ans.

Les contribuables pourraient être lésés

Si le gouvernement britannique "soutient" la démarche de la police "qui examine un partenariat avec le secteur privé afin de faire des économies et de mieux servir le public", les syndicats de police eux s'inquiètent des conséquences.

"La privatisation signifie que la police aura moins de comptes à rendre aux contribuables", déplore Ben Priestley, représentant d'un des plus importants syndicats de policiers et d'employés dans le secteur judiciaire. En cas de problème, les gens ne pourront plus s'adresser à la Commission indépendante des plaintes de la police. Les seuls véritables gagnants sont les entreprises privées et leurs actionnaires qui feront profit aux dépens des services locaux", conclut-il.

Le gouvernement de David Cameron a prévu de faire 20% d'économies dans le budget de la police sur une période de quatre ans dans le cadre d'un vaste plan d'austérité.