La plus vieille survivante de l'Holocauste meurt à 110 ans

  • A
  • A
La plus vieille survivante de l'Holocauste meurt à 110 ans
@ REUTERS/Fabrizio Bensch
Partagez sur :

MÉMOIRE - Alice Herz-Sommer avait été déportée dans le camp de Theresienstadt en 1943. Sa vie avait fait l'objet d'un documentaire nominé aux Oscars.

L'INFO. Elle avait 40 ans lorsqu'elle a été déportée dans le camp de concentration de Theresienstadt, en République Tchèque. Celle qui était considérée comme la plus vieille survivante des atrocités nazies est morte à Londres à l'âge de 110 ans, a annoncé sa famille dimanche.

En 1943, les nazis arrêtent la pianiste juive et la déportent avec son fils au camp de concentration de Theresienstadt, où des dizaines de milliers de personnes sont tuées. Après sa libération par l'Armée rouge en 1945, Alice Herz-Sommer émigre en Israël avant de s'installer en Grande-Bretagne. Son fils, Rafael, qui survit également, devient un violoncelliste et chef d'orchestre reconnu. Il meurt avant sa mère, en 2001.

"Une vie magnifique". "Je pense que je vis mes derniers jours, mais cela n'a pas vraiment d'importance, car j'ai eu une vie magnifique", déclarait celle qui avait passé deux ans dans un camp. "J'ai traversé nombre de guerres et j'ai tout perdu à de nombreuses reprises, y compris mon mari, ma mère et mon fils bien-aimé", racontait récemment la vieille femme. "Pourtant, le vie est magnifique, et j'ai tant de choses à apprendre. Je n'ai ni la place, ni le temps pour le pessimisme et la haine". La vie d'Alice Herz-Sommer a fait l'objet d'un documentaire, The lady number 6, nominé aux Oscars en 2013.