La Norvège indemnise les Roms pour la barbarie nazie

  • A
  • A
La Norvège indemnise les Roms pour la barbarie nazie
@ Le Premier Ministre Erna Sollberg a présenté officiellement les excuses de la Norvège à ses Roms. JOHN THYS / AFP
Partagez sur :

La Norvège, qui avait refusé l'entrée sur son territoire à ses ressortissants Roms lors de la Seconde Guerre mondiale, s'est excusée officiellement jeudi.

Une période sombre de l'histoire norvégienne. C'est l'aboutissement d'un combat de plus de 20 ans pour cette petite communauté. En Norvège, les Roms sont peu nombreux, à peine 500. Cela ne les empêche pas de faire entendre leur voix, puisqu'ils ont obtenu jeudi des réparations et des excuses de la part du gouvernement norvégien, explique le Guardian. En cause, l'attitude d'Oslo lors de la Seconde Guerre mondiale.

Recalés à la frontière et envoyés dans les camps de la mort. A l'époque, plusieurs de ces Roms, de nationalité norvégienne, étaient partis en voyage. A leur retour, le gouvernement leur avait refusé le droit d'entrer sur le territoire national. Conséquence, les Nazis les avaient alors déportés et 32 d'entre eux ont péri dans les camps de la mort du IIIeme Reich. Autre épisode sombre de l'histoire norvégienne, pendant 10 ans après la fin de du conflit, les Roms survivants des camps n'ont pas pu revenir vivre dans le Royaume.

Des réparations seront payées. Le Premier ministre Erna Solberg a dénoncé jeudi une "politique raciste d'exclusion" d'une partie des ressortissants norvégiens" : "il est temps de reconnaître notre défaillance morale lors de cette période de notre histoire. L'Etat admet sa responsabilité, mais aussi les erreurs et l'injustice qui ont été faites aux Roms de Norvège", a-t-elle poursuivi. En marge de ce discours, la chef du gouvernement a également promis que la coalition de droite actuellement au pouvoir payera bien des réparations au descendants de ces Roms.     

>> LIRE AUSSI - En Suède, deux mendiants roms exposés comme des œuvres d'arts