La myopie gagne du terrain

  • A
  • A
La myopie gagne du terrain
@ Max PPP
Partagez sur :

Selon une étude, les cas de myopie explosent sur l'ensemble du globe et notamment en Asie.

Les fabricants de lunettes ont de beaux jours devant eux. Selon une étude publiée le 5 mai dans la revue médicale The Lancet, les cas de myopie explosent en Asie, notamment chez les jeunes habitants en zones urbaines. La tendance s'observe également en Europe.

D'après Ian Morgan de l'université de Canberra, l'Australian National University, qui est cosignataire de cette étude, l'augmentation du nombre de myopie est liée à un manque d'exposition au soleil. Europe1.fr fait le point sur cette véritable épidémie qui touche l'Asie.

Quel est le principal facteur à l'origine d'une myopie ? Le Trouble qui affecte la vision de loin, la myopie, a des causes avant tout génétiques et donc héréditaires, indique Le Parisien. Bien souvent les personnes myopes ont hérité cela de leurs parents. "Il y a probablement un facteur génétique plus important en Asie", remarque le Dr Marc Timsit, chirurgien ophtalmologiste à Paris, interrogé par Le Figaro.

Quels sont les autres causes de la myopie ? L'explosion du nombre de personnes myopes ces dernières années a incité les spécialistes à approfondir leur recherche. Ces derniers en ont conclu que la génétique ne peut pas tout expliquer. "La plupart des cas en Extrême Orient sont dus à l'environnement et non pas à la génétique", abonde, le Pr Morgan. Selon le chercheur, l'autre facteur de myopie repose dans la durée d'exposition à la lumière du jour.

"Il est assez clair que la lumière vive stimule la dopamine qui empêche la myopie", explique le chercheur Ian Morgan de l'université de Canberra. La myopie est due à une croissance excessive de l'œil pendant la période postnatale, c'est-à-dire entre la naissance et 25 ans. Or, la lumière solaire stimulerait la sécrétion de dopamine, un neurotransmetteur connu pour bloquer cette croissance.

Pourquoi les asiatiques sont davantage touchés par cette progression ? A Singapour, huit à neuf jeunes adultes sur dix souffrent de myopie. Et pour cause, les écoliers du primaire ne passent qu'environ une demi-heure par jour à l'extérieur. A l'inverse, les écoliers australiens d'origines européennes passent plus de trois heures par jour dehors pour un taux de myopie d'environ 10%.

Plus qu'ailleurs dans le monde, les enfants d'Extrême Orient "vont à l'école, ne sortent pas de l'école, et ensuite vont à la maison où ils restent à étudier et regarder la télévision", rapporte le Pr Morgan interrogé par la BBC. Cette assiduité demande une longue concentration qui exerce une trop grande pression sur leurs yeux des enfants, précise L'Express. Par conséquent, plus les enfants font des études, plus ce taux augmente.

Par ailleurs, les enfants asiatiques font des siestes tous les jours et ce jusqu'à un âge tardif. Cette coutume les prive de moment au soleil dans la journée. Des pauses essentielles pour empêcher la myopie.

La lecture intensive, un facteur à risque ? Le fait de dévorer les livres ou de passer beaucoup de temps devant un ordinateur n'entraîne pas nécessairement des risques supplémentaires d'être atteint de myopie à condition que des plages horaires soient ménagées pour voir la lumière du jour, souligne le Pr Morgan.

Le fait de passer du temps devant des écrans vidéo ou la télévision n'est pas en soi un facteur aggravant en ce qui concerne la myopie, mais cela contribue à diminuer le temps qu'un enfant passerait dehors et en ce sens cela constitue un facteur de risque.

Et ailleurs dans le monde ? Le constat fait en Chine est constaté dans de nombreux pays du monde. Les États-Unis et l'Europe sont également touchés par ce phénomène. "Près de 40% des jeunes sont myopes aux États-Unis. La France aussi connaît une hausse, mais beaucoup plus légère, avec 25% à 30% de cas", commente Florence Malet, ophtalmologiste au CHU de Bordeaux, interrogée par Le Parisien.

Bientôt tous myopes ?

Selon une étude, les cas de myopies explosent sur l'ensemble du globe et notamment en Asie.

Les fabricants de lunettes ont de beaux jours devant eux. Selon une étude publiée le 5 mai dans la revue médicale The Lancet, les cas de myopies explosent en Asie, notamment chez les jeunes habitants en zones urbaines. La tendance s'observe également en Europe.

D'après Ian Morgan de l'université de Canberra, l'Australian National University, qui est cosignataire de cette étude, l'augmentation du nombre de myopies est liée à un manque d'exposition au soleil. Europe1.fr fait le point sur cette véritable épidémie qui touche l'Asie.

Quel est le principal facteur à l'origine d'une myopie ? Le Trouble qui affecte la vision de loin, la myopie, a des causes avant tout génétiques et donc héréditaires, indique Le Parisien. Bien souvent les personnes myopes ont hérité cela de leurs parents. "Il y a probablement un facteur génétique plus important en Asie", remarque le Dr Marc Timsit, chirurgien ophtalmologiste à Paris, interrogé par Le Figaro.

Quels sont les autres causes de la myopie ? L'explosion du nombre de personnes myopes ces dernières années a incité les spécialistes à approfondir leur recherche. Ces derniers en ont conclu que la génétique ne peut pas tout expliquer. "La plupart des cas en Extrême Orient sont dus à l'environnement et non pas à la génétique", abonde, le Pr Morgan. Selon le chercheur, l'autre facteur de myopie repose dans la durée d'exposition à la lumière du jour.

"Il est assez clair que la lumière vive stimule la dopamine qui empêche la myopie", explique le chercheur Ian Morgan de l'université de Canberra. La myopie est due à une croissance excessive de l'œil pendant la période postnatale, c'est-à-dire entre la naissance et 25 ans. Or, la lumière solaire stimulerait la sécrétion de dopamine, un neurotransmetteur connu pour bloquer cette croissance.

Pourquoi les asiatiques sont davantage touchés par cette progression ? A Singapour, où huit à neuf jeunes adultes sur dix souffrent de myopie. Et pour cause, les écoliers du primaire ne passent qu'environ une demi-heure par jour à l'extérieur. A l'inverse, les écoliers australiens d'origines européennes passent plus de trois heures par jour dehors pour un taux de myopie d'environ 10%.

Plus qu'ailleurs dans le monde, les enfants d'Extrême Orient "vont à l'école, ne sortent pas de l'école, et ensuite vont à la maison où ils restent à étudier et regarder la télévision", explique le Pr Morgan interrogé par la BBC. Cette assiduité demande une longue concentration qui exerce une trop grande pression sur leurs yeux des enfants, précise L'Express. Par conséquent, plus les enfants font des études, plus ce taux augmente.

Par ailleurs, les enfants asiatiques font des siestes tous les jours et ce jusqu'à un âge tardif. Cette coutume les prive de moment au soleil dans la journée. Des pauses essentielles pour empêcher la myopie.

La lecture intensive, un facteur à risque ? Le fait de dévorer les livres ou de passer beaucoup de temps devant un ordinateur n'entraîne pas nécessairement des risques supplémentaires d'être atteint de myopie à condition que des plages horaires soient ménagées pour voir la lumière du jour, souligne le Pr Morgan.

Le fait de passer du temps devant des écrans vidéo ou la télévision n'est pas en soi un facteur aggravant en ce qui concerne la myopie, mais cela contribue à diminuer le temps qu'un enfant passerait dehors et en ce sens cela constitue un facteur de risque.

Et ailleurs dans le monde ? Le constat fait en Chine est constaté dans de nombreux pays du monde. Les États-Unis et l'Europe sont également touchés par ce phénomène. "Près de 40% des jeunes sont myopes aux États-Unis. La France aussi connaît une hausse, mais beaucoup plus légère, avec 25% à 30% de cas", commente Florence Malet, ophtalmologiste au CHU de Bordeaux, interrogée par Le Parisien.