La moitié des victimes d'Ebola sont mortes ces trois dernières semaines

  • A
  • A
La moitié des victimes d'Ebola sont mortes ces trois dernières semaines
Un malade d'Ebola qui s'est échappé de sa quarantaine@ Reuters
Partagez sur :

PIC - Selon l'OMS, 2.288 personnes sont mortes après avoir été infectées par le virus Ebola.

LE CHIFFRE. A-t-on atteint un pic ou la maladie va-t-elle continuer à se répandre ? Ebola a déjà tué 2.288 personnes dans les trois principaux pays africains touchés, sur 4.269 cas, selon un bilan de l'Organisation mondiale de la santé, donné le 6 septembre. La moitié des cas se sont déclarés au cours des 21 derniers jours.

Des milliers de cas dans les prochaines semaines. Ce sont très exactement 47% des décès et 49% des cas signalés qui ont eu lieu ces trois dernières semaines. "Plusieurs milliers de nouveaux cas d'Ebola sont attendus au Liberia dans les trois prochaines semaines", a averti lundi l'organisation, qui a par ailleurs abandonné l'idée de vouloir arrêter la propagation du virus dans les zones où le nombre de cas "augmente exponentiellement", comme dans la capitale Monrovia. L'objectif a été revu à la baisse : il faut freiner l'augmentation du nombre de contaminations.

Lundi, l'Union africaine a demandé aux pays de lever toutes les restrictions de voyage, afin que les personnes puissent "se déplacer entre pays et faire du commerce [...] afin de favoriser les activités économiques". Pour autant, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui préside la Commission de l'Union africaine, a précisé que "des mécanismes de surveillance adéquats devaient être mis en place" dans tous les nœuds de communication et de transport.

>> VOIR AUSSI - Ebola, une crise désormais mondiale