La Maison-Blanche s'amuse sur Twitter

  • A
  • A
La Maison-Blanche s'amuse sur Twitter
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Un conseiller a posté une blague en réponse à un internaute qui critiquait le débat sur la dette.

Contrairement aux apparences de ces derniers jours, on a l'air de bien s'amuser à la Maison-Blanche... Alors qu'un internaute se plaignait sur Twitter que le débat sur la dette américaine était ennuyeux, un conseiller économique de Barack Obama lui a répondu avec une blague devenue récurrente sur Internet : un lien vers une vidéo d'une chanson des années 1980.

Un débat sur l'économie et la dette sur Twitter

La semaine dernière, la Maison-Blanche a lancé les "Office Hours" (les heures de bureau, en français), une sorte de séance de questions-réponses en direct sur Twitter avec des conseillers de la Maison-Blanche. La première session était consacrée à la crise de la dette américaine et aux négociations entre démocrates et républicains.

Mais il faut croire que le sujet ne passionne pas tous les Américains. Ainsi David Wiggs, un internaute, n'a pas hésité à interpeller Brian Deese, le conseiller qui répondait aux questions en ligne, en lui écrivant : "Le briefing de la Maison-Blanche n'est pas aussi divertissant que celui d'hier".

"Voilà quelque chose de plus rigolo"

Ayant sans doute envie de penser à quelque chose de plus léger lui aussi, Brian Deese lui a aussitôt répondu : "Désolé de vous entendre dire ça. La politique fiscale est importante mais elle peut être un peu ardue parfois. Voilà quelque chose de plus rigolo" et le tweet de renvoyer vers une vidéo du clip de Never gonna give you up, une chanson de Rick Astley de 1987.

Et voilà une vieille blague du net relancée : Brian Deese a en fait "rickrollé" David Wiggs. Un canular de potache qui consiste à faire croire à son interlocuteur qu'on le renvoie vers un lien pertinent alors qu'il atterrit devant cette vidéo kitsch.

Regardez le clip de Never gonna give you up :

"C'est sympa de voir que la Maison-Blanche a parfois le sens de l'humour"

Même si la blague apparaît un peu "vieillotte" à l'échelle du web - elle date de 2008... -, les internautes semblent l'avoir appréciée. Le message de Brian Desse a été retwitté des centaines de fois et le compte de la Maison Blanche a reçu de nombreux messages, tout comme David Wiggs. Une internaute lui écrit ainsi : "désolée que tu te sois fait 'rickrollé', mais c'est sympa de voir que la Maison-Blanche a parfois le sens de l'humour".

L'opération aura au final eu plus de succès que la tentative de persuasion de Barack Obama le week-end dernier. En envoyant près de 80 messages en quelques heures pour demander aux internautes de contacter leurs représentants républicains pour les convaincre d'accepter un compromis sur la dette.