La Maison-Blanche intéressée par des opérations communes avec la Russie en Syrie

  • A
  • A
La Maison-Blanche intéressée par des opérations communes avec la Russie en Syrie
La Maison-Blanche veut "travailler avec tout pays qui partage nos intérêts dans la défaite de l'EI".@ AFP
Partagez sur :

Le nouveau porte-parole de la Maison-Blanche ouvre la porte à un rapprochement pour "combattre l'État islamique".

Les Etats-Unis sont ouverts à l'idée de mener des opérations militaires conjointes avec la Russie contre les djihadistes du groupe Etat islamique en Syrie, a affirmé lundi le porte-parole de la Maison Blanche. Cette annonce de l'exécutif américain intervient dans la foulée d'un démenti du Pentagone sur une "opération conjointe" en Syrie, annoncée lundi par Moscou.

Mises en garde pour Pékin. "S'il y a une possibilité de combattre l'Etat islamique avec n'importe quel pays, que ce soit la Russie ou un autre, et que nous partageons un intérêt national sur la question, (alors) bien sûr, nous sommes preneurs", a affirmé Sean Spicer lors de sa première conférence de presse sous la présidence Donald Trump. "Le président a dit très clairement qu'il va travailler avec tout pays qui partage nos intérêts dans la défaite de l'EI", a-t-il précisé.

La Maison-Blanche a également lancé un avertissement à Pékin sur les conflits territoriaux en mer de Chine méridionale, zone stratégique en Asie et sur les échanges commerciaux. Washington défendra ses "intérêts" et les intérêts "internationaux", prévient Sean Spicer. En matière d'échanges commerciaux entre les deux premières puissances mondiales, le porte-parole a reconnu que la Chine était "un grand marché pour les Etats-Unis" mais a prévenu que le commerce devait "marcher dans les deux sens".