La libération de Langlois se précise

  • A
  • A
La libération de Langlois se précise
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le protocole pour la libération du journaliste français qui doit être relâché mardi prend forme.

Le processus pour parvenir à la libération de Roméo Langlois est en marche. La guérilla des Farc s'est engagée, dans un message publié dimanche, à libérer le journaliste français, enlevé il y a un mois dans le sud de la Colombie. Dans leur message, les Farc soulignent attendre désormais la définition d'un "protocole de sécurité" lors de cette libération, afin de recevoir des "garanties sûres pour leur intégrité physique". Europe1.fr résume les différentes étapes de ce protocole de libération.

Qui sera là ? Roméo Langlois doit être remis à une délégation composée du Comité international de la Croix-Rouge, de l'ONG "Colombiens et Colombiennes pour la paix" dirigé par l'ex-sénatrice d'opposition Piedad Cordoba et d'un émissaire de la France. L'opération sera orchestrée par deux membres de cette délégation du CICR.

L'ambassadeur français en Colombie, Jean-Pierre Vandoorne, et le vice-ministre de la Défense Jorge Enrique Bedoya, devraient également participer à cette libération. L'émissaire français du ministère des Affaires étrangères, qui  a été désigné par François Hollande, devrait également faire partie du voyage. "Logiquement, nous devrions avoir une réunion cet après-midi avec les autres membres de la commission tripartite, le délégué du Comité international de la Croix-Rouge et Mme Piedad Cordoba, afin de voir ensemble les derniers détails", a précisé l'ambassadeur français.

Où aura lieu la libération ?Enlevé il y a un mois dans le sud de la Colombie, Roméo Langlois doit être libéré en pleine jungle. Les Farc qui ont revendiqué l'enlèvement du journaliste de France 24, lors d'un reportage sur une opération anti-drogue de l'armée dans le département de Caqueta, sont en effet installés dans la forêt amazonienne.

"Les coordonnées du site où sera libéré Roméo Langlois seront remises en temps opportun à la mission humanitaire intégrée par le CICR, Piedad Cordoba et le délégué français", précisent les Farc. "Roméo Langlois sera libéré dans une zone que nous connaissons bien. Il ne devrait y avoir aucun problème à le faire libérer par voie terrestre ou par voie fluviale", rassure l'antenne de la CICR, interrogé par le journal Terra.

Avec quel matériel va se dérouler la libération ? L'antenne du CICR à Florencia, la capitale du Caqueta, dispose de voitures et d'embarcations, prêts à partir à tout moment à la recherche du journaliste français, même si les dernières libérations se sont déroulées à bord d'hélicoptère. Cette fois, le pôle logistique du gouvernement brésilien n'a fourni aucun hélicoptère.

Et l'armée dans tout ça ? Lors des précédentes libérations d'otages, le protocole traditionnel prévoyait la suspension totale des opérations militaires de l'armée colombienne dans la zone, condition à laquelle ne devrait pas s'opposer Bogota. L'armée s'est donc engagée à opérer dès mardi en fin de journée la "suspension des opérations militaires" dans la région, a déclaré dimanche le porte-parole du CICR en Colombie, Jordi Raich. La suspension des opérations militaires et la police sera effectif à partir du mardi à 06h heures du matin jusqu'au jeudi 18 heures", précise le site Vanguardian.

Roméo Langlois va-t-il rester en Colombie ? L'ambassadeur français, Jean-Pierre Vandoorne, a enfin laissé entendre que le journaliste français serait transféré, après sa libération, à Bogota puis en France pour y retrouver sa famille. "Son plus cher désir, une fois qu'il aura embrassé ses amis à Bogota (...), c'est de retourner en France pour embrasser ses parents, qui l'attendent", a-t-il déclaré.