La condamnation de Savtchenko enfreint les règles "de l'Etat de droit"

  • A
  • A
La condamnation de Savtchenko enfreint les règles "de l'Etat de droit"
La pilote Savtchenko au tribunal lundi matin.@ VASILY MAXIMOV / AFP
Partagez sur :

Berlin a dénoncé lundi la condamnation de la pilote ukrainienne par la justice russe. Elle risque 23 ans de prison.

La condamnation lundi de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko pour les meurtres de deux journalistes russes dans l'est de l'Ukraine va "à l'encontre des principes de l'Etat de droit", a estimé lundi le ministère allemand des Affaires étrangères.

L'Etat de droit non respecté. "La condamnation aujourd'hui prononcée contre Mme Savtchenko est le résultat d'un procès qui, au regard de tout ce que nous savons, allait à l'encontre des principes de l'Etat de droit", a indiqué à la presse la porte-parole du ministère Sawsan Chebli.

23 ans de prison ? La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko a été reconnue coupable lundi du meurtre de deux journalistes russes dans l'est séparatiste de l'Ukraine à l'été 2014, pour lequel elle risque 23 ans de prison. "Savtchenko et un groupe de personnes motivées par la haine et l'animosité ont perpétré le meurtre de Korneliouk et de Volochine", a déclaré le juge, cité par les agences russes, lors de l'annonce du verdict.

Le juge a toutefois reconnu que l'organisateur du meurtre était l'ancien commandant du bataillon ukrainien Aïdar, Serguiï Melnitchouk, dont Nadia Savtchenko était sous les ordres à l'été 2014.


A 12h12, l'AFP indique que les agences russes ont annoncé par erreur que Savtchenko avait été reconnue coupable alors que l'énoncé du verdict est en encore en cours.