La CIA a sous-estimé le nombre de soldats de l'Etat islamique

  • A
  • A
La CIA a sous-estimé le nombre de soldats de l'Etat islamique
@ Reuters
Partagez sur :

NOUVEAU CALCUL - L'Agence américaine du renseignement a revu à la hausse son estimation sur le nombre de combattants djihadistes en Irak et en Syrie.

L'INFO. L'Etat islamique (EI) compte "entre 20.000 et 31.500" combattants dans ses rangs en Syrie et en Irak, selon la nouvelle estimation de l'agence américaine du renseignement (CIA), dont l'évaluation précédente évoquait le chiffre de 10.000 djihadistes membres de l'EI.

"La CIA estime que l'Etat islamique rassemble entre 20.000 et 31.500 combattants en Irak et en Syrie, en se fondant sur une nouvelle étude de rapports de toutes les sources de renseignement entre mai et août", a déclaré Ryan Trapani, un porte-parole de l'agence. Précédemment, "nous comptions au moins 10.000 combattants", a-t-il ajouté. Selon un autre responsable du renseignement américain, il y a 15.000 combattants étrangers en Syrie dont 2.000 Occidentaux. Certains ont rejoint l'EI mais aucun chiffre précis n'était disponible.

A LIRE AUSSI >> Hollande prêt à aider "encore davantage militairement" l’Irak

Plusieurs explications. La CIA attribue cette hausse à "un recrutement plus vigoureux depuis le mois de juin, après des victoires sur le terrain et la proclamation du califat, une activité plus intense dans les combats et de nouvelles sources de renseignement", a encore expliqué Ryan Trapani.

>> LIRE AUSSI : Pourquoi il est compliqué de combattre l’Etat islamique

Kerry au Caire. Le président Barack Obama l'a promis, il souhaite '"éradiquer" l'Etat islamique en s'attaquant à eux en Irak, mais aussi en Syrie, où l'EI se bat contre le régime de Bachar al-Assad et d'autres groupes rebelles. A ce titre, John Kerry est samedi au Caire afin de rassembler une coalition toujours plus large contre les combattants djihadistes. Il est en effet primordial, pour les Américains, d'obtenir le soutien de pays arabes dans cette lutte, pour ne pas donner l'illusion d'une coalition chrétienne se battant contre les musulmans.