La chaîne CNN répond à Donald Trump dans une vidéo diffusée sur Twitter

  • A
  • A
La chaîne CNN répond à Donald Trump dans une vidéo diffusée sur Twitter
Le personnage joue sur les codes de la confidence en parlant de sa relation chaotique avec le président Trump@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

"Il y a de nombreux risques associés à une carrière de journaliste. Je ne savais pas que s'en prendre une par le président pouvait en être un, et pourtant...", confie un personnage qui incarne CNN. 

VIDEO

Deux jours après le montage vidéo diffusé sur Twitter par Donald Trump dans lequel il "roue de coups CNN", la chaîne de télévision américaine répond, elle aussi, dans une vidéo partagée sur le réseau social par Mark Humphries. Une vidéo qui porte les logos de The Feed et de Viceland retweetée plus de 12.000 fois en cinq heures.

Pris à son propre jeu. Le montage de 2min20 s'ouvre sur la fameuse scène où l'on voit Donald Trump attraper un homme, dont la tête est recouverte du logo de CNN, le jeter à terre puis le rouer de coups avec ce sous-titre : "il y a de nombreux risques associés à une carrière de journaliste. Je ne savais pas que s'en prendre une par le président pouvait en être un, et pourtant." 



"Donald Trump a commencé à m'accuser de fake news". Une personne portant un costume et un logo de CNN à la place de la tête apparaît alors. "Je m'appelle CNN et j'ai été agressé par le président des États-Unis." Il témoigne ensuite face caméra en reprenant les codes des émissions de confidences. "Le harcèlement a commencé il y a un moment, surtout sur Internet. Donald Trump a commencé à m'accuser de fake news". Des tweets accusateurs du président se succèdent alors à l'écran.

Le personnage liste ensuite les différents sujets sur lesquels CNN a été critiqué par Donald Trump : le certificat de naissance de Barack Obama, la taille de la foule qui a assisté à son investiture... En effet, Donald Trump s'est illustré en accusant des journalistes, notamment de CNN, de propager de fausses informations ("fake news") en diffusant des photos aériennes de la Pennsylvania Avenue lors de l'investiture de Barack Obama et celle du 45ème président des États-Unis, où la foule était bien plus clairsemée. C'est à cette occasion que son équipe de communication a évoqué des "alternative facts", une interprétation rapidement tournée en dérision par les médias.

"You are fake news". "Mais rapidement le harcèlement s'est étendu au lieu de travail", raconte encore "CNN". On découvre alors des images de Donald Trump accusant directement la chaîne de propager de fausses informations. "You are fake news", répète plusieurs fois le président.

"Mais je ne pensais pas que cela deviendrait physique." En évoquant l'agression de la vidéo originale, le personnage se met à verser des larmes. "Il a commencé à nous appeler Fraud News Network, car à ce moment-là nous travaillions sur des affaires de fraudes, à propos de Trump pour la plupart", conclut le personnage.

"Fraud News Network". Cette bataille de vidéos intervient après trois jours d'offensive visant surtout des chaînes de télévision que Donald Trump juge hostiles à son administration. Il a notamment fustigé à plusieurs reprises la chaîne CNN, une de ses cibles favorites qu'il a renommée depuis quelques jours "FNN", pour "Fake News Network" ("Réseau de fausses informations") et pense désormais à opter pour "FraudNewsCNN" ("Info d'escrocs").