L'Ouganda puni pour sa loi anti-gays

  • A
  • A
L'Ouganda puni pour sa loi anti-gays
@ Reuters / Edward Echwalu
Partagez sur :

COUPER LES VIVRES - La Banque mondiale a reporté un prêt de 90 millions de dollars, en attendant d'examiner la nouvelle loi ougandaise.

L'INFO. Le bailleur de fonds international n'a pas apprécié la dernière loi ougandaise. La Banque mondiale a reporté jeudi un prêt de 90 millions de dollars (65 millions d'euros) à l'Ouganda. Cet argent était destiné au système de santé du pays, où une loi sanctionne désormais l'homosexualité.

Exit la neutralité. Les raisons de l'organisme international -qui octroie des crédits aux pays en difficulté- sont claires. "Nous avons différé le projet pour un nouvel examen pour nous assurer que les objectifs de développement ne soient pas touchés par l'entrée en vigueur de cette nouvelle loi", a déclaré son porte-parole David Theis dans un courriel.

Malgré la neutralité traditionnelle affichée par la Banque mondiale, son président Jim Yong Kim a envoyé un courrier au personnel de l'institution. Il souligne que la Banque est opposée à toute discrimination et qu'elle protégera la sécurité de tous ses employés. Il rappelle que le vote de la loi ougandaise n'est pas un incident isolé : au total, 83 pays interdisent l'homosexualité et plus de 100 autorisent les discriminations envers les femmes. L'homosexualité est taboue dans la quasi-totalité des pays africains et illégale dans 37 d'entre eux, dont en Ouganda, où c'est un crime depuis la colonisation britannique.

"Dans les prochains mois, nous aurons une large discussion sur la discrimination avec le personnel, la direction et notre conseil d'administration sur ces questions", déclare Kim dans son courriel. "C'est actuellement le bon moment pour cette conversation."

Les tuyaux se ferment. La Banque mondiale a toutefois encore un ensemble de projets d'un montant de 1,56 milliard de dollars en Ouganda, un des pays les plus pauvres au monde. Le report du prêt fait suite aux décisions de la Norvège et du Danemark de retenir des dons à l'Ouganda à cause de la loi anti-gay. D'autres pays donateurs ont menacé de leur emboîter le pas. Les Etats-unis, qui fournissent une aide annuelle de 400 millions de dollars à Kampala, ont annoncé réexaminer leurs relations.Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale devait approuver le projet sanitaire ougandais jeudi. L'argent devait servir à compléter un prêt de 2010 centré sur la santé maternelle, les soins aux nouveau-nés et le planning familial.

Le président ougandais Yoweri Museveni a promulgué lundi une loi qui rend passibles de la prison à vie les faits d'"homosexualité grave". Le texte criminalise aussi la non-dénonciation de relations homosexuelles. 

sur le même sujet, sujet,

PILORIS - Une liste de 200 homosexuels publiée par un tabloïd

TÉMOIGNAGE - Ouganda : "les homosexuels sont vus comme des animaux"

BOYCOTT - Richard Branson appelle à boycotter l'Ouganda

AFRIQUE DE L'OUEST - Le Nigeria restreint les droits des homosexuels