L'Otan accuse la Russie d'opérations militaires sur le sol ukrainien

  • A
  • A
L'Otan accuse la Russie d'opérations militaires sur le sol ukrainien
@ REUTERS
Partagez sur :

CRISE - Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit après que la Russie a forcé la frontière ukrainienne. L'Otan parle même de tirs d'artillerie russes.

L'info. En décidant de pénétrer sur le territoire ukrainien sans l'accord de Kiev, la Russie a décidé d'abattre une nouvelle carte diplomatique et provoqué une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. Mais selon l'OTAN, cité par le New York Times, le conflit ne serait plus seulement diplomatique mais aussi militaire : l'organisation transatlantique affirme avoir constaté des tirs d'artillerie russes visant l'armée ukrainienne.

Le convoi "humanitaire" de la discorde a franchi la frontière. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a indiqué que plus de 130 camions étaient entrés vendredi en territoire ukrainien.
Vingt sont arrivés vendredi après-midi dans le centre de Lougansk, sa destination, selon un responsable de l'administration régionale. Sauf que cela s'est fait sans l'accord de l'Ukraine, qui parle donc "d'invasion directe", ni même du Comité international de la Croix Rouge. Et pour cause : au-delà de l’opération de communication concoctée par Moscou, la communauté internationale redoute que ces camions ne renferment des armes. 

>> LIRE AUSSI - Un convoi humanitaire russe entre en Ukraine sans autorisation

Le Conseil de sécurité s'empare du dossier. Le Conseil de sécurité de l'ONU a donc décidé de se réunir vendredi soir pour aborder la question. "L'inquiétude est grande car jusqu'à présent ni la partie ukrainienne ni la Croix-Rouge ne savent ce que contient ce convoi", a affirmé le ministre ukrainien des Affaires étrangères dans un courrier adressé aux membres du Conseil de sécurité. La Russie affirme de son côté vouloir fournir rapidement de l'aide aux habitants assiégés qui vivent sans eau ni électricité depuis des semaines.

>> A LIRE AUSSI - Ukraine : au moins 415.800 personnes ont fui leur foyer

L'armée russe désormais directement impliquée ? On ignore si cela est lié au convoi russe, mais l'Otan rapporte que l'armée russe a déplacé des pièces d'artillerie sur le territoire ukrainien et en a fait usage contre l'armée ukrainienne. Pour le New York Times, les tirs ont été opérés par des militaires russes. Longtemps suspectée de soutenir les séparatistes ukrainiens, la Russie est donc désormais accusée d'intervenir directement. D'autant que l'Otan affirme avoir observé une concentration "inquiétante" de troupes russes, issues de l'armée de terre et de l'armée de l'air, le long de la frontière. Bref, conclut l'Otan, "au lieu de jouer l'apaisement, la Russie continue l'escalade, malgré les efforts de la communauté internationale pour trouver un solution politique à la crise".