L'ONU presse (encore) Gbagbo de partir

  • A
  • A
L'ONU presse (encore) Gbagbo de partir
Le siège sur la résidence de Gbagbo a été maintenu dans la nuit de mercredi à jeudi@ REUTERS
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">EN DIRECT</CUSTOM> - Suivez avec Europe1.fr les événements de jeudi en Côte d'Ivoire.

Après l'échec de l'assaut mené mercredi par les forces d'Alassane Ouattara sur la résidence de Laurent Gbagbo, le siège s'est poursuivi dans la nuit de mercredi à jeudi. Les forces françaises sont intervenues dans la nuit pour évacuer l'ambassadeur du Japon après l'intrusion dans sa résidence à Abidjan de combattants fidèles à Laurent Gbagbo. Alain Juppé affirme jeudi que la France fait l'objet de nombreuses demandes, dont celle d'Israël, pour évacuer les diplomates en poste à Abidjan.

Cet article est actualisé régulièrement. Rechargez cette page pour obtenir les dernières infos.

18h27 : L'ONU presse encore Gbagbo de "quitter le pouvoir". Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté jeudi Laurent Gbagbo à "quitter le pouvoir" avant qu'il ne soit "trop tard", au moment où le président ivoirien sortant était retranché dans le bunker de sa résidence d'Abidjan.

18h02 : Gare aux vidéos mensongères. Depuis plusieurs jours, une vidéo prétendant montrer des images du massacre de Duékoué, en Côte d'Ivoire, circule sur plusieurs sites, dont YouTube. Or, note un billet publié sur le site "Les observateurs" de France 24, la vidéo, très choquante, aurait été tournée il y a deux ans au Kenya. Elle montre des hommes roués de coups de bâtons et brûlés vifs sur le bord d’un chemin.

16h10 : L'Onuci encercle les pro-Gbagbo à Abidjan. Les soldats de la force des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) encerclent les derniers défenseurs du président Laurent Gbagbo à Abidjan, a déclaré jeudi le ministre français de la Défense. "Les troupes de l'Onuci ont encadré dans un quadrilatère limité les derniers défenseurs de l'ancien président Laurent Gbagbo et contrôlent les deux ponts principaux qui assurent la liaison entre le nord et le sud d'Abidjan", a-t-il déclaré lors questions d'actualité au Sénat.

14h07 : Des patrouilles de l'Onu près du palais présidentiel. Une dizaine de véhicules blindés de la Mission de l'Onu en Côte d'Ivoire (Onuci) et de la force française Licorne patrouillaient jeudi à Abidjan dans le quartier du Plateau où se situe le palais du président sortant Laurent Gbagbo. Depuis le début de la bataille d'Abidjan il y a une semaine, ces patrouilles terrestres étaient très rares, ce quartier nord étant sous un étroit contrôle des militaires restés fidèles à Laurent Gbagbo.

Des blindés de l'Onuci patrouillent à Abidjan :

14h00 : Exfiltration rapide de l'ambassadeur japonais. L'opération menée par la force française Licorne s'est déroulée "sans problème particulier" et "a duré moins d'une heure", a indiqué le porte-parole de l'état-major français, le colonel Thierry Burkhard. "Il n'y a pas eu de combat important, et aucun blessé parmi les soldats français engagés", a relevé le colonel Burkhard lors d'une conférence de presse. "Un des sept collaborateurs (de l'ambassadeur) a été blessé lors de la prise de la résidence par les mercenaires", et il est soigné à Port Bouët, le camp français où le personnel diplomatique nippon a été évacué dans la nuit.

Une opération en "moins d'une heure" :

13h30 : 1.100 étrangers ont quitté Abidjan. Près de 1.100 étrangers dont de nombreux Français, ont quitté Abidjan depuis dimanche, en raison des combats et des pillages, pour être acheminés vers Dakar au Sénégal), Lomé au Togo, ou Accra au Ghana, indique le porte-parole de la force française Licorne.

11h54 : La résidence de l'ambassadeur de France visée.Des hélicoptères français ont détruit deux pick-ups armés qui tentaient de pénétrer dans la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan, a déclaré jeudi le ministre de la Défense Gérard Longuet devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat. Les véhicules "ont été détruits par les hélicoptères de Licorne", a-t-il ajouté.

11h26 : Juppé réfute le terme de "guerre". "En Afghanistan, on fait d'une certaine manière la guerre. En Côte d'Ivoire, on ne fait pas la guerre", a insisté le ministre, lors d'une audition devant des sénateurs.

11h22 : Des tirs sporadiques d'armes lourdes à Abidjan. Des tirs sporadiques d'armes lourdes et légères étaient entendus jeudi matin à Abidjan autour du palais et de la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo.

10h45 : Gbagbo dispose d'"un petit millier d'hommes". Et 200 sont postés à sa résidence personnelle, a indiqué jeudi le ministre français de la Défense Gérard Longuet.

10h25 : La chute de Gbagbo interviendra "inéluctablement". Le chef de la diplomatie française Alain Juppé a affirmé jeudi que la chute du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo interviendrait "inéluctablement", sans se risquer à dire si ce serait une question de jours ou de semaines.

10h15 : Israël demande à Paris d'évacuer ses diplomates. "Nous sommes l'objet aujourd'hui de nombreuses demandes", a dit Alain Juppé lors d'une audition au Sénat. "J'avais encore au bout du fil il y a quelques instants le ministre des Affaires étrangères d'Israël qui nous demandait le concours de (la force française) Licorne pour exfiltrer ses diplomates".

6h30 : La France a secouru l'ambassadeur du Japon. La France est intervenue à la demande des Nations unies pour aller secourir par hélicoptère l'ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire après l'intrusion dans sa résidence à Abidjan de combattants fidèles à Laurent Gbagbo. L'envoyé spécial d'Europe 1 à Abidjan, François Clauss, raconte cette intervention : "c'est un véritable SOS qui est parvenu au siège des forces Licorne dans la nuit. L'ambassadeur du Japon dont la résidence est située à quelques dizaines de mètres de la maison de Laurent Gbagbo a demandé urgemment de l'aide".

La France au secours de l'ambassadeur du Japon :

Un hélicoptère a aussitôt décollé de sa base pour aller secourir l'ambassadeur et sept de ses collaborateurs, qui s'étaient terrés dans la chambre de l'ambassadeur. Dans la journée de mercredi, plusieurs dizaines de soldats de Gbagbo avaient brutalement investi la résidence pour aller tirer sur les pro-Ouattara qui menaient l'assaut sur la résidence de Gbagbo. La terrasse de l'ambassade avait été transformée en champs de tirs et les miliciens en avaient profité pour piller toute la résidence.

La force française Licorne les a hélitreuillés et conduits en lieu sûr. Très choqué jeudi matin, l'ambassadeur du japon a remercié la France. Les ambassadeurs d'Israël et de l'Inde, dont les résidences sont à proximité, ont préventivement demandé de l'aide à la France

Retrouvez le déroulement des évènements de mercredi en cliquant ici.