L'ombre de Chavez plane sur la présidentielle

  • A
  • A
L'ombre de Chavez plane sur la présidentielle
@ Reuters
Partagez sur :

Nicolas Maduro, le successeur du "Comandante" est le grand favori de l'élection présidentielle.

L'INFO. Il n'est plus là mais ils l'ont tous encore bien en mémoire. Les Vénézuéliens ont commencé à voter dimanche pour élire un successeur à Hugo Chavez, le charismatique et défunt président. Le duel oppose le successeur désigné dans le camp chaviste, Nicolas Maduro au chef de l'opposition, Henrique Capriles Radonsky. Près de 19 millions d'électeurs sont appelés aux urnes, après une campagne éclair de dix jours seulement, dominée par l'aura de l'ancien homme fort du Venezuela, emporté par un cancer le 5 mars dernier.

>>> EN VIDEO : Hugo Chavez est au paradis

Dimanche, des fidèles se sont rendus dans le quartier "23 de Enero" de Caracas, bastion historique où se trouve le tombe du "Comandante" :

venezuela chavez 930

© Reuters

maduro 930

© Reuters

Le camp Maduro. Dès l'aube, des files d'attentes se sont formées devant plusieurs bureaux de vote à Caracas. Réveillés au son du clairon, des groupes de fidèles "chavistes" se sont rassemblés dans une ambiance festive, sûrs de la victoire. "L'engagement avec la révolution est très fort et les gens sont là. Le peuple va aller voter massivement pour défendre son héritage", a assuré Denis Oropeza, employé de musée, dans le quartier du "23 de enero".

"Allons battre le record de participation de notre démocratie", "loyauté au rêve Chavez", a exhorté le candidat Nicolas Maduro, dans un message publié sur Twitter.



 

>>> A lire : Maduro, le fidèle chauffeur de Chavez

capriles portrait 930

© Reuters


Le camp Capriles. Réunie autour de cet ambitieux gouverneur de l'Etat de Miranda, l'opposition a promis de son côté de ne pas réserver l'aide du gouvernement aux seuls "pistonnés".

"Excellente journée à tous. Le grand jour est arrivé", a annoncé Henrique Capriles sur Twitter.



>>> A lire : Chavez-Capriles : le jeu des 6 différences