"L'idée d'aller sur Mars est relancée"

  • A
  • A
"L'idée d'aller sur Mars est relancée"
@ REUTERS
Partagez sur :

Après la découverte de conditions favorables à la vie, les scientifiques veulent en savoir plus.

La découverte que la planète Mars a bien hébergé les ingrédients de base de la vie, est-elle un premier pas vers la conquête de la planète rouge ? C'est en tout cas le souhait de la communauté scientifique : "C'est une superbe avancée", s'est félicité mercredi matin sur Europe 1 Sylvestre Maurice, astrophysicien et planétologue à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP). Mais "ce n'est que, je l'espère, la première des découvertes", ajoute le scientifique qui travaille sur la sonde dont est doté le robot Curiosity envoyé par la Nasa en novembre 2011.

>> LIRE AUSSI : Curiosity commence sa mission sur Mars

D'abord, il faut confirmer la découverte. A partir des éléments révélés mercredi par la Nasa, nous savons maintenant que les ingrédients chimiques et d'autres conditions favorables à la vie microbienne ont été présents sur Mars. Mais la vie s'y est-elle vraiment développé ensuite ? "Il faut confirmer [la découverte], il faut faire d'autres forages", souligne Sylvestre Maurice. "Il faut dire non seulement si les conditions physiques sont bonnes, comme la température de l'eau et son acidité mais montrer si, en plus, la chimie a eu le temps de s'installer." Et c'est bien là que réside la nouvelle inconnue : "Est-ce que Mars, cette horloge, qui a tourné un peu trop vite et qui a arrêté de tourner, a laissé le temps à la vie de se construire ? On n'en sait rien", poursuit Sylvestre Maurice.

Ensuite, il faudra y retourner. En tout cas, la découverte de la mission Curiosity "relance l'idée d'aller sur Mars", affirme Alain Cirou, consultant scientifique d’Europe 1. D'ailleurs, l'Europe va lancer son propre projet martien, en collaboration avec la Russie : baptisé ExoMars, le programme prévoit en 2016 l'envoi d'un orbiteur, chargé de détecter l'origine des gaz sur Mars puis, en 2018, d'un robot doté, comme Curiosity, d'instruments de forage et d'analyse. Pour Alain Cirou, "le fantasme suprême,  c'est de ramener des échantillons, les mettre sous le microscope et les faire parler."

>> LIRE AUSSI : Mars, les plus beaux clichés de Curiosity