L'ex-femme de Dutroux étudiante en droit ?

  • A
  • A
L'ex-femme de Dutroux étudiante en droit ?
Michelle Martin est obtenu sa libération conditionnelle en août dernier.
Partagez sur :

BELGIQUE - D'après SudPresse, Michelle Martin suit des cours de droit à Namur sous un autre nom.

Elle se ferait appeler Thérèse Martin. L'ex-femme du pédophile belge Marc Dutroux, Michelle Martin, suit actuellement des cours de droit à Namur, dans le sud du pays, selon SudPresse. Condamnée en 2004 pour avoir aidé son compagnon à enlever, séquestrer et violer des jeunes filles, elle a obtenu sa libération conditionnelle en août dernier, après avoir purgé seize ans de prison. 

Reconnue par des étudiants. D'après SudPresse, Michelle Martin est inscrite en première année de droit à l'Ecole supérieure des affaires de Namur, où elle suit des cours à distance, en utilisant la plate-forme Internet de l'établissement. Une étudiante a confié l'avoir reconnue, notamment "mercredi dernier", lorsqu'elle venait se renseigner "sur le travail de sociologie à rendre".Un autre assure l'avoir vue la semaine dernière au cours pratique de droit des contrats". "Elle avait les cheveux courts et de grosses lunettes bleues. Elle avait une allure normale, elle portait un jeans", indique l'étudiant.

"Pas très d'accord". Si cette étudiante pas comme les autres se montre studieuse, la plupart des autres élèves a du mal à accepter sa présence. "Nous ne sommes pas très d'accord qu'elle soit dans l'école. Mais on n'a rien à dire, c'est le directeur qui l'a acceptée. Mais je trouve bizarre de la voir ici, surtout pour des études de droit", explique une étudiante à Europe 1. Pour cet autre élève, "du moment qu'elle a payé sa dette à la société, c'est normal qu'elle puisse refaire sa vie". Mais si Michèle Martin venait à s'assoir à côté de lui en cours, le jeune homme concède qu'il "changerait sans doute de place, juste par principe moral".

La peur d'un tireur. D'autres étudiants craignent pour leur propre sécurité, du fait de la présence dans leur école de la femme la plus détestée de Belgique. "On a peur de quelqu'un vienne ici pour faire justice, tire dans le tas et que des élèves soient blessés à cause d'elle. Il y a pas mal de gens qui veulent sa mort, donc sa présence dans l'établissement représente un risque", estime l'un d'eux.

Accueillie dans un couvent.Après sa libération conditionnelle, Michelle Martin avait été accueillie dans un couvent de Malonne, mais SudPresse indique que l'on ne sait pas où elle vit actuellement. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DOCUMENT - La lettre de Dutroux choque la Belgique

REQUETES - Les caprices de Dutroux en prison

RETOUR SUR - La rencontre du père de Julie avec Michelle Martin