Les djihadistes de l'EI décapitent un nouvel otage

  • A
  • A
Les djihadistes de l'EI décapitent un nouvel otage
@ Reuters
75 partages

Alan Henning était l'otage du groupe terroriste depuis décembre 2013. L'État islamique a désigné sa prochaine victime dans cette même vidéo.

L'INFO. Alan Henning, un chauffeur de taxi de Manchester, était otage en Syrie depuis 9 mois, capturé  alors qu'il accompagnait un convoi qui acheminait de l'aide médicale dans un hôpital du nord-ouest de la Syrie. Dans la vidéo précédent la décapitation de David Haines, l'Etat islamique l'avait désigné comme la prochaine victime, en représailles aux frappes aériennes britanniques contre l'EI en Irak. Vendredi, ils ont mis leur menace à exécution en diffusant une vidéo de la décapitation, a rapporté le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Une autre victime désignée. La vidéo, d'une durée d'une minute et 11 secondes et intitulée "un nouveau message à l'Amérique et à ses alliés", a été réalisée selon le même scénario que lors des exécutions précédentes de deux Américains et d'un Britannique. L'EI présente aussi un autre otage américain, Peter Kassig (photo), dans cette vidéo, qui n'a pas encore été authentifiée.

L'otage américain Peter Kassig.

>>A LIRE AUSSI - Au cœur des combats contre l'Etat islamique

Le même bourreau que pour David Haynes. Alan Henning, vêtu de la même tenue orange que les victimes précédentes, qui rappelle les tenues des prisonniers de Guantanamo, ne prononce qu'une brève phrase, avant que son bourreau ne reprenne la parole pour accuser le parlement britannique d'être responsable de sa mort. Le bourreau, dont la voix semble avoir été altérée électroniquement, a néanmoins un accent britannique et semble être le même, selon SITE, que celui qui a assassiné l'otage britannique David Haines, mi-septembre.

>> LIRE AUSSI : La Turquie va prendre les armes contre l'EI.

"Un nouveau meurtre écœurant". Le gouvernement britannique a fait savoir qu'il vérifiait l'authenticité de la vidéo. "Nous travaillons urgemment à authentifier le contenu (de la vidéo). S'il est confirmé, il s'agit d'un nouveau meurtre écoeurant", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un court communiqué. "Nous offrons à la famille tout notre soutien, elle a demandé à ce qu'on la laisse tranquille dans ces temps très éprouvants", a ajouté le ministère. Le Premier ministre britannique David Cameron, lui, a condamné vendredi soir "le meurtre brutal d'Alan Henning par l'Etat islamique", qui "ne fait que montrer à quel point ces terroristes sont barbares et repoussants". Avant de promettre de tout faire pour retrouver les assassins d'Alan Henning.

"Ce crime, comme les précédents, ne restera pas impuni", a renchéri François Hollande, dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi. "La France continuera de soutenir le peuple et les autorités irakiennes dans leur combat contre le terrorisme", souligne le communiqué qui présente les condoléances du Chef de l'Etat à la famille d'Alan Henning et partage la douleur du peuple britannique face à cette barbarie.