L'équipage de l'Athena sain et sauf

  • A
  • A
L'équipage de l'Athena sain et sauf
@ THOR
Partagez sur :

111 personnes se trouvaient à bord du navire en feu, au large de la Grande-Bretagne.

A quelques kilomètres des îles Scilly, au Sud-Ouest de la Grande-Bretagne, le navire navire-usine Athena a pris feu, tôt mercredi matin. Une opération de sauvetage, qui a duré plusieurs heures, a permis de mettre à l'abri les 111 membres d'équipage.

Quatre-vingt-dix-huit d'entre-eux ont été recueillis en mer et 13 sont restés à bord pour achever de combattre un incendie, ont indiqué l'armateur et les garde-côtes britanniques. "Les 13 restés à bord sont en sécurité et ne courent pas de danger immédiat", précise le communiqué.

Des bateaux portent secours

L'équipage international est composé de Chinois, Russes, Péruviens et Scandinaves, annonce Sky News. Un porte-parole des garde-côtes de Falmouth, chargés de coordonner les opérations aériennes et maritimes de secours, a précisé que les rescapés avaient pu monter à bord d'un porte-conteneurs, le Vega, premier des cinq navires de commerce ayant réagi au S.O.S. A ce moment, l'incendie semblait maîtrisé, quelque cinq heures après s'être déclaré.

Le capitaine de l'Athena avait ordonné à 81 personnes "non-essentielles à la navigation" de regagner immédiatement des canots pneumatiques de sauvetage, dans une mer modérée. Les autres membres d'équipage ont suivi, à l'exception de 13 hommes restés à bord pour surveiller le feu, circonscrit, et diriger le navire-congélateur vers le port le plus proche, afin de vérifier l'étendue des dégâts et de s'assurer de sa navigabilité, selon la BBC.

Aucune information n'a été communiquée immédiatement sur le port vers lequel le Vega se sirigera, afin d'y débarquer les naufragés. Le SOS de l'Athena a été capté peu après 7 heures par les garde-côtes français qui ont immédiatement alerté leurs collègues britanniques.

La France envoie un Flacon 50

L'Athena, un navire de pêche de 89 mètres de long équipé pour traiter et conditionner le produit de la pêche, se situait alors à peu près à équidistance des côtes françaises et anglaises : à environ 230 milles marins (425 km) au large des îles Scilly (également connues sous le nom de Sorlingues), au sud-ouest de l'Angleterre, et à 270 milles (500 km) de la pointe de Penmarch, dans le Finistère (Bretagne, ouest de la France), selon les garde-côtes anglais.

La préfecture maritime de Brest, en Bretagne, a précisé que la base aéronautique navale de Lann-Bihoué (Finistère) avait dépêché à la demande des autorités britanniques un avion Falcon 50 en observation sur site. "Premier moyen aérien sur place", il a été relayé en fin de matinée par un C-130 britannique, a précisé la préfecture. Un hélicoptère de la Royal Navy a également gagné la zone.

L'éloignement a cependant compliqué la tâche des secours, le navire étant positionné à l'extrême limite du rayon d'action des hélicoptères. Au point que ces derniers devaient limiter leur survol de l'Athena à une vingtaine de minutes, avant de faire demi-tour pour faire le plein, ont indiqué les garde-côtes. Selon le site ShipSpotting.com, le navire avait déjà subi un incendie à bord en 2007. Il aurait subi des réparations en Chine.