L’autre mariage de la couronne britannique

  • A
  • A
L’autre mariage de la couronne britannique
@ Montage photo REUTERS
Partagez sur :

Zara Phillips, cousine du prince William, va épouser son rugbyman. Les différences avec Will et Kate.

Trois mois presque jour pour jour après Kate et William, c’est au tour de la sulfureuse Zara Phillips de dire "oui" au rugbyman Mike Tindall. Pas de risque de "déjà vu", c’est un mariage radicalement différent qui se profile. Europe1.fr s’est amusé à jouer au jeu des différences.

Zara Phillips

© REUTERS

La sulfureuse blonde contre la sage brune - Première différence, la mariée : Kate est autant brune, lisse et sage que Zara, aînée des petites-filles d’Elizabeth II, est indépendante et impétueuse. Avec ses piercings à la langue et au nombril à l’âge de 17 ans -so shocking !- et sa mise aux enchères d’elle-même, elle a eu tôt fait d’être surnommée la "royal rebel" par les médias britanniques.

Un rugbyman contre un prince - Face au prince William, possible héritier de la couronne britannique, Mike Tindall a du mal à soutenir la comparaison. Nez cassé et carrure d’armoire à glace, le capitaine de l’équipe d’Angleterre est loin d’avoir le look princier.

Canongate Kirk

© REUTERS

Edimbourg contre Westminster - Pas de mariage de princesse pour Zara Phillips, qui a choisi la ville écossaise d’Edimbourg. "C'est un endroit qui signifie beaucoup pour nous deux", a expliqué Zara Phillips. La future mariée a choisi de suivre les traces "funky" de sa mère la princesse Anne, qui avait convolé en seconde noce en Ecosse, après un sacrement à Westminster. Une abbaye dans laquelle William et Kate s’étaient dit oui, sous les yeux du monde entier.

Mariage intime contre mariage people - Par rapport à l’événement mondial "Will and Kate", "il y aura beaucoup moins de gens. Ce sera beaucoup plus intime, juste des amis proches et la famille", a déjà prévenu Zara Phillips. Samedi, plusieurs centaines d'invités, contre 1.900 le 29 avril à Londres, sont conviés à la cérémonie fermée au public et à la presse, qui se tiendra à Canongate Kirk. En plus des invités officiels, Kate et William avaient attiré pas moins d’un million de curieux, et plus d’une centaine de journalistes.

robe de mariée de kate middleton exposée à buckingham palace - REUTERS

© REUTERS

Pas de spéculation sur la robe - La robe de mariée de Kate, secret le mieux gardé de la couronne britannique, avait alimenté les spéculations les plus folles, pendant des mois avant le jour fatidique. Celle de Zara Phillips est loin de titiller autant les curiosités. Seuls quelques experts pronostiquent qu’elle sera "traditionnelle, mais marquée du sceau de la personnalité plus exubérante" de la rebelle de la famille royale.

Pas de site web - Preuve s’il en est que l’union de « Zara et Mike » n’est pas LE « royal wedding » de 2011, les services de la royauté britannique n’ont pas jugé bon de lancer à site spécifique à ce sujet. Kate et William, eux, avaient eu droit au www.officialroyalwedding2011.org. Un site qui avait retransmis la cérémonie du 29 avril en direct.