L’Aquila, un an après le séisme

  • A
  • A
L’Aquila, un an après le séisme
@ MAXPPP
Partagez sur :

25.000 personnes étaient rassemblées lundi dans la cité. L'absence de Berlusconi a été remarquée.

Le 6 avril 2009, à 3h32, un tremblement de terre dévastait L'Aquila, la capitale des Abruzzes, transformant cette ville en champ de ruines et faisant 308 morts. Un an après, les habitants ont commémoré ce triste anniversaire lundi soir par une longue nuit d'émotion et de recueillement. A 3h32, heure précise à laquelle le tremblement de terre de magnitude 6,3 a frappé, 25.000 personnes se sont rassemblées sur la place de la cathédrale, au coeur de la cité médiévale.

Le message de Berlusconi

Une cérémonie poignante précédée d'une longue marche aux flambeaux rassemblant familles de victimes, simples citoyens mais aussi des volontaires qui avaient participé aux secours. D'autres cérémonies sont prévues mardi à L'Aquila, notamment une grande chaîne humaine avec lâcher de ballons.

Grand absent de cette commémoration : le président du Conseil Silvio Berlusconi qui s'est contenté d'adresser un message aux habitants dans lequel il s'est engagé à "poursuivre l'engagement du gouvernement en faveur de L'Aquila".

Ville morte

Un an après le tremblement de terre, le centre historique de L'Aquila ressemble toujours à une ville morte, au grand dam de ses habitants. Ces derniers reprochent aux autorités d'avoir privilégié la construction en urgence de logements au milieu de nulle part, dépourvus de toute infrastructure (transports, services publics, magasins...) et aux dépens de la remise en état du centre historique. Au total, sur les 120.000 habitants de L'Aquila et des alentours touchés par le séisme, ils sont 52.275 à n’avoir toujours pas réintégré leur maison.