Kadhafi tué : "un crime de guerre" ?

  • A
  • A
Kadhafi tué : "un crime de guerre" ?
Les résultats de l’autopsie pratiquée n’ont pas été communiqués par le CNT@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Une plainte en ce sens va être déposée par la famille de l'ex-leader libyen.

La famille Kadhafi entend encore se battre, sur un autre front. Alors que Mouammar Kadhafi a été enterré mardi quelque part dans le désert libyen, son clan, aujourd’hui dispersé, a décidé de porter plainte pour "crime de guerre" auprès de la Cour pénale internationale de La Haye, selon les informations recueillies par Europe 1.

"Elle va porter plainte pour crime de guerre parce qu’on connaît les circonstances de sa mort. Ce sont des hélicoptères de l’Otan qui ont tiré sur le convoi dans lequel il se trouvait. Ce convoi ne présentait aucun risque pour les populations. C’est donc une opération homicide programmée par l’Otan", a affirmé au micro d’Europe 1, l’avocat français des Kadhafi, Me Marcel Ceccaldi.

Six jours après la mort de l’ancien leader libyen, la polémique autour des circonstances de son décès reste vive. Une autopsie a été réalisée mais le Conseil national de transition n’en a pas encore communiqué les résultats. 

"C’est une opération homicide", estime l’avocat français des Kadhafi :

Le CNT affirme que l'ancien dirigeant a été tué d'une balle dans la tête lors d'un échange de tirs. Mais des témoignages et les vidéos tournées au moment de son arrestation laissent à penser qu'il a pu être victime d'une exécution sommaire. Une version qui ne fait aucun doute pour la famille Kadhafi. "Blessé lors de l’intervention de ces hélicoptères, il a été achevé dans des conditions abominables par les barbares que sont les représentants du CNT", poursuit l’avocat français.

Pire encore pour ses proches, sa dépouille n’a pas été respectée. "Son corps a été profané et la profanation est la marque des islamistes pour que celui qui est mort ne puisse rejoindre le paradis",  déplore Me Ceccaldi. "Je vous renvoie à la dernière déclaration de Seïf al-Islam", prévient Me Ceccaldi, "il vengera son père et il vengera la mémoire de son père".