Kadhafi refuse la défaite

  • A
  • A
Kadhafi refuse la défaite
"Nous sommes prêts à Tripoli et partout à intensifier les attaques contre les rats et les mercenaires, qui sont une bande de chiens", a déclaré Mouammar Kadhafi.@ Reuters
Partagez sur :

Dans un entretien à une chaîne syrienne, l’ex-dirigeant libyen a aussi nié s’être enfui au Niger.

Mouamar Kadhafi s’accroche à ce qui lui reste de pouvoir. Alors que les rebelles sont entrés dans Tripoli et dans son quartier général depuis plus de deux semaines, que le nombre de ses partisans se réduit chaque jour, que sa traque est organisée dans tout le pays, l’ancien dirigeant libyen a promis la défaite à ses adversaires jeudi dans un bref entretien audio avec la chaîne syrienne Arraï TV.

L’ancien "Guide" a assuré que "l'OTAN va être vaincu", car "ses capacités matérielles ne lui permettent pas de continuer" à intervenir. "Nous sommes prêts à Tripoli et partout à intensifier les attaques contre les rats et les mercenaires, qui sont une bande de chiens", a encore lancé Mouammar Kadhafi. "Les jeunes sont maintenant prêts à intensifier la résistance contre les 'rats' (rebelles) à Tripoli et à achever les mercenaires", a-t-il encore affirmé.

Kadhafi ironise

Quant à son éventuel passage au Niger, Mouammar Kadhafi l’a réfuté. "Il ne leur reste plus que la guerre psychologique et les mensonges. Ils ont dit dernièrement qu'on a vu Kadhafi dans un convoi vers le Niger", a déclaré Mouammar Kadhafi dans son premier message depuis plusieurs jours, avant d'ironiser : "Combien de convois de contrebandiers, de marchandises et de gens entrent dans le désert chaque jour vers le Soudan, le Tchad, le Mali ou l'Algérie. Comme si c'était la première fois qu'un convoi traverse vers le Niger !".

Depuis l'entrée des insurgés dans sa résidence de Bab al-Aziziya à Tripoli le 23 août, l'ex-leader est intervenu à plusieurs reprises pour appeler ses partisans "à la résistance" par l'intermédiaire de messages audio diffusés par Arrai. La chaîne de télévision est l'unique media à recevoir des messages de Mouammar Kadhafi. Son patron, l'ancien député sunnite irakien Michane al-Joubouri, installé à Damas, assure détester les dictateurs mais estime que l'ex-dirigeant libyen incarne la résistance contre l'occupation étrangère de son pays.