Julian Assange espère "gagner" d'ici six mois

  • A
  • A
Julian Assange espère "gagner" d'ici six mois
Julian Assange vit reclus depuis cinq ans dans l'ambassade d'Equateur à Londres. @ BEN STANSALL / AFP
Partagez sur :

Le fondateur de WikiLeaks est très confiant sur l'issue de sa bataille avec les autorités britanniques. 

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a affirmé jeudi qu'il espérait "gagner" d'ici six mois sa bataille avec les autorités britanniques, ce qui lui permettrait de quitter l'ambassade d'Equateur à Londres sans être extradé vers les Etats-Unis.

"Ça va être une victoire historique". "Je crois que d'ici six mois nous allons gagner. Ça va être une victoire historique", a déclaré le citoyen australien, lors d'une vidéo-conférence organisée pour un centre d'étude de Quito, depuis l'ambassade d'Equateur à Londres, où il vit reclus depuis cinq ans. "Si je ne gagne pas, alors je sortirai d'ici et je partirai dans une prison britannique pour dix ans de plus, où j'aurai à répondre d'accusations ridicules (...) et où je devrai lutter contre mon extradition vers les Etats-Unis", a-t-il poursuivi.

Enquête classée sans suite en Suède. Julian Assange pourrait être poursuivi par les Etats-Unis pour la publication par WikiLeaks de documents militaires et diplomatiques confidentiels. En mai, la justice suédoise avait définitivement abandonné les poursuites pour viol qui visaient l'Australien de 45 ans et levé le mandat d'arrêt européen qui le visait dans ce cadre. Mais Julian Assange n'avait pas pour autant pu quitter les locaux diplomatiques londoniens de l'Equateur, où il s'était réfugié en juin 2012, la police britannique ayant fait savoir qu'elle était toujours "obligée" de l'arrêter car il aurait enfreint les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.