Jim Mattis estime que le nucléaire nord-coréen est "une menace pour nous tous"

  • A
  • A
Jim Mattis estime que le nucléaire nord-coréen est "une menace pour nous tous"
Jim Mattis, le secrétaire américain à la défense, estime que le nucléaire nord-coréen est "une menace pour nous tous"@ ROSLAN RAHMAN / AFP
Partagez sur :

Avec son programme nucléaire militaire, la Corée du Nord est "une menace pour nous tous" a estimé le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

Jim Mattis a appelé la communauté internationale à coopérer sur la question du programme nucléaire militaire de la Corée du Nord. Pour le secrétaire américain de la Défense, c'est "une menace pour nous tous". "Il est par conséquent impératif que nous fassions tous notre part pour soutenir notre objectif commun de dénucléarisation de la péninsule coréenne", a-t-il déclaré lors d'un sommet sur la sécurité à Singapour.

Nouveau tir de missile balistique. Lundi, la Corée du Nord a procédé à un nouveau tir de missile balistique, dernier en date d'une série de tirs de missiles et d'essais nucléaires, en violation des résolutions de l'ONU. Le régime communiste cherche à se doter d'un missile intercontinental capable d'atteindre les côtes américaines, ce qui, selon le président américain Donald Trump, "n'arrivera pas".

"La situation actuelle ne peut pas continuer." "Les actions du régime sont manifestement illégales au regard du droit international", a insisté Jim Mattis avant d'ajouter "que la situation actuelle ne peut pas continuer". "L'administration Trump est encouragée par l'engagement renouvelé de la Chine de travailler avec la communauté internationale vers la dénucléarisation", a-t-il également affirmé.

Trump compte sur Pékin. Après avoir fréquemment critiqué la Chine, Donald Trump compte à présent sur Pékin, seul allié et principal partenaire économique de Pyongyang, pour faire entendre raison au régime communiste. "La politique affichée de la Chine d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne est aussi la nôtre, et aussi celle du Japon et de la République de Corée", a assuré Mattis.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi une résolution qui sanctionne 14 responsables nord-coréens, dont le chef présumé des services d'espionnage, et quatre entités, en réponse à la poursuite par la Corée du Nord de son programme d'armement. Le texte a été adopté à l'unanimité, avec le vote de la Chine.