Japonaise disparue en France : le suspect cité à comparaître au Chili

  • A
  • A
Japonaise disparue en France : le suspect cité à comparaître au Chili
Le jeune homme est soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise, en France. @ FACEBOOK / AFP
Partagez sur :

La Cour suprême chilienne a en revanche refusé de placer le jeune homme en détention provisoire, comme le demandait la justice française. 

La Cour suprême du Chili a cité à comparaître Nicolas Zepeda Contreras, 26 ans, Chilien soupçonné d'avoir assassiné en décembre Narumi Kurosaki, une Japonaise étudiant à Besançon, dont le corps reste introuvable, vient d'annoncer l'institution. 

Demande d'extradition. Nicolas Zepeda est "cité à comparaître mardi 14 février", a annoncé mardi soir la Cour suprême qui en revanche avait refusé vendredi de placer en détention provisoire le jeune homme à la demande de la justice française, en raison du "peu d'informations relatives aux faits punissables et à (sa) participation". Elle avait jugé qu'une simple interdiction de sortie du territoire pendant deux mois suffisait. La comparution du suspect intervient dans le cadre de la demande d'extradition de la France, a expliqué la Cour suprême.

Mandat d'arrêt international. Narumi Kurosaki, 21 ans, a disparu dans la nuit du 4 au 5 décembre à Besançon, dans l'est, où elle étudiait. Son corps reste introuvable mais la police et la justice françaises sont persuadées de son décès. Un "grand cri" avait été entendu dans sa chambre la nuit de sa disparition et le professeur-assistant chilien, qui se trouvait à Besançon, est la dernière personne connue à l'avoir vue. Le jeune Chilien a regagné son pays natal après la disparition de Narumi qui avait entretenu, par le passé, une relation amoureuse avec lui, avant de le quitter. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.