Japon : le personnel d’Air France inquiet

  • A
  • A
Japon : le personnel d’Air France inquiet
"Une majorité de collègues sont assez inquiets et ne souhaitent pas aller" au Japon explique un syndicaliste d'Air France.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’angoisse liée au risque nucléaire monte chez le personnel navigant de la compagnie.

Les terribles évènements qui ont frappé l'archipel nippon cette semaine rendent la situation anxiogène pour une partie du personnel d’Air France. La compagnie aérienne exploite deux vols par jour à destination de Tokyo et un à destination d'Osaka.

Pour remédier à la psychose, les syndicats des personnels navigants d'Air France incitent les salariés de la compagnie à refuser d'embarquer pour les vols à destination de Tokyo s'ils estiment que leur santé peut être mise en danger en raison de la menace nucléaire au Japon.

La compagnie a recours au volontariat

"Une majorité de collègues sont assez inquiets et ne souhaitent pas aller dans ce genre d'endroit à l'heure actuelle", explique Cyril Jouan, du syndicat CFDT personnel navigants chez Air France. "La direction nous a indiqué avoir fait appel au volontariat de l'ensemble des hôtesses et stewards de la compagnie", ajoute au micro d'Europe 1ce responsable syndical. Un système qui permet pour le moment d’assurer tous les vols.

Air France a par ailleurs procédé mercredi à des tests de radioactivité qui se sont révélés négatifs sur des avions et 10 personnels navigants en provenance du Japon.

Des badges dosimétriques pour mesurer la radioactivité

Parmi les dispositions de la compagnie aérienne, figurent un suivi médical pour les personnels navigants qui le souhaitent, une vérification périodique des avions en provenance du Japon et un suivi permanent des niveaux de radioactivité sur place.

Des badges dosimétriques qui servent à mesurer la radioactivité ambiante sont en outre embarqués par tous les équipages à destination du Japon.