Italie : qui sont les "grillini" ?

  • A
  • A
Italie : qui sont les "grillini" ?
@ REUTERS
Partagez sur :

PORTRAIT - 162 partisans de Beppe Grillo vont entrer au Parlement. Des novices en politique.

Leur point commun : l’inexpérience. Les 162 députés et sénateurs du Mouvement 5 Étoiles (M5S) de l’ex-comique Beppe Grillo, la sensation des législatives italiennes, n’ont jamais exercé de mandats électoraux. C’est même à partir de ce critère qu’ils ont été sélectionnés. Jeunes pour la plupart, ils sont issus de la société civile et sont étudiants, enseignants, employés ou sans emploi. Deux-tiers des têtes de listes étaient des femmes, un point sur lequel Beppe Grillo a aussi insisté. Lui-même ne siègera nulle part. Condamné pour "homicide" dans un accident de voiture, il a tenu à respecter les règles fixées au sein de son mouvement, où les candidats ne devaient pas avoir d’antécédents pénaux. Les autres vont pouvoir faire leur entrée dans l’arène politique. Europe1.fr fait les présentations.

>> A lire aussi : Beppe Grillo, le vrai vainqueur

carla ruocco M5S

© CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE

Carla Ruocco, 39 ans. Cette mère de famille n’est pas une complète néophyte : elle a déjà milité à Naples, sa ville natale, mais n'a jamais été élue. Pour elle, le succès de Beppe Grillo n’est pas une surprise : "la politique est éloignée des citoyens aujourd’hui. Cette distance tient au fait que la classe politique s’est détournée depuis longtemps des vrais problèmes des gens", assure-t-elle au micro d’Europe 1. Carla Ruocco entend bien défendre la diversité des élus du M5S, "tous issus de la société civile, qui est évidemment très diverse". La priorité de cette fonctionnaire élue à la chambre des députés : faire voter une baisse drastique des revenus des hommes politiques. Elle qui dit avoir "un sens très fort des responsabilités" ne veut pas entendre parler d’une alliance avec d'autres formations politiques. Carla Ruocco assure que seul le programme compte pour elle et prévient : "nous sommes très déterminés et donc nous sommes prêts".

luca frusone M5S

© CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE

Luca Frusone, 27 ans. Sa thèse en droit devra attendre un peu : Luca Frusone, élu de Frosinone, dans le Latium, va faire son entrée à la chambre des députés. "Ma vie va changer", confie-t-il au Monde. Jusqu’ici, l’étudiant planchait sur "l’idée de dignité humaine dans les arrêts de la Cour suprême américaine" et se voyait partir aux États-Unis ou en Amérique du Sud. Lui aussi est un militant politique de longue date : il est engagé dans le M5S depuis sa création en 2009. Depuis des mois, il se prépare à devenir député, avec une certitude en tête : "je connais le Parlement mieux que ceux qui en font partie".

>> A lire aussi : Les gagnants et les perdants du scrutin

paola carinelli M5S

© CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE

Paola Carinelli, 32 ans. Être élue au Parlement quand on n’a aucune expérience en politique, "c’est un défi", admet Paola Carinelli dans le quotidien britannique The Guardian. Cette trentenaire a travaillé dans l’informatique en Grande-Bretagne, à l’aéroport de Milan, sa ville d’origine, ainsi que pour un transporteur international, mais jamais en politique. Cela ne lui fait pas peur : "si l’expérience mène à la corruption et au vol, je suis bien contente de ne pas en avoir", botte-t-elle en touche. Également passionnée de volley-ball, elle voit le résultat du M5S comme "le début d’un renouveau en politique". Comme sa future collègue Carla Ruocco, elle entend bien réduire les dépenses des politiques, note le site Oggi.it. Et met en avant un autre cheval de bataille : la participation directe des citoyens.