Italie : pas de signe de vie dans l'hôtel dévasté, les recherches continuent

  • A
  • A
Italie : pas de signe de vie dans l'hôtel dévasté, les recherches continuent
Trois jours après l'avalanche, les secouristes poursuivent leurs recherches@ AFP PHOTO / CNSAS
Partagez sur :

Les secouristes n'ont aucun nouveau signe de vie dans les décombres de l'hôtel mais poursuivent leurs efforts.

Aucun signe de vie n'a émané depuis plus de 24 heures des décombres de l'hôtel dévasté par une avalanche dans le centre de l'Italie, mais les dizaines de secouristes mobilisés poursuivaient dimanche leurs recherches dans des conditions extrêmes.

Toujours 23 disparus. Au total, neuf survivants, dont quatre enfants, ont été tirés entre vendredi et samedi matin des décombres de l'hôtel Rigopiano, dans les Abruzzes, une structure de trois étages entièrement ensevelie mercredi après-midi. Mais les secouristes ont aussi retrouvé cinq corps sans vie, dont les parents de l'un des enfants secourus, et recherchaient toujours 23 disparus, dont les parents d'un autre enfant.

Selon des témoignages cités par des médias italiens, trois des enfants âgés de 7 à 9 ans se sont retrouvés isolés dans la salle de billard, miraculeusement épargnée. Piégés dans le noir, mais à portée de voix de la mère et du frère de l'un d'eux dans une pièce voisine, ils ont eu la chance de trouver des bouteilles d'eau et du Nutella pour attendre les secours pendant près de 48 heures.

Les efforts se poursuivent. Samedi, les pompiers ont rapporté avoir entendu des bruits dans les décombres, mais qu'il pourrait s'agir de petits craquements ou éboulements dans la structure ensevelie sous des tonnes de neige. Les efforts se poursuivaient cependant malgré le froid et le fort risque de nouvelle avalanche, qui obligeait les secouristes à porter tous un émetteur de type Arva pour être retrouvés au plus vite en cas de drame.

"Nous sommes épuisés, nous n'avons pas dormi depuis trois jours, mais nous restons positifs. On ramènera les gens chez eux", a assuré samedi en fin d'après-midi l'un des secouristes, Alessandro Massa, 34 ans.