VIDEOS - L'Italie frappée par une nouvelle forte secousse sismique

  • A
  • A
VIDEOS - L'Italie frappée par une nouvelle forte secousse sismique
Mercredi 26 octobre, plusieurs habitations s'étaient écroulées après un double tremblement de terre dans le centre de l'Italie.@ AFP
Partagez sur :

L'Italie a une nouvelle fois été frappée par un puissant tremblement de terre, dimanche matin. 

C'est un violent séisme, de magnitude 6,6 sur l'échelle de Richter, selon l'institut américain de surveillance géologique, qui a frappé le centre de l'Italie, dimanche matin vers 7h40. Dans un premier temps, l'institut avait évoqué une magnitude de 7,1, avant de la réviser un peu à la baisse. L'institut italien de sismologie a fait état de son côté d'une secousse d'une magnitude de 6,1. 

L'épicentre de ce nouveau tremblement de terre est situé dans le centre de l'Italie, à six km au nord de la petite commune pittoresque de Norcia, en Ombrie (au sud-est de Pérouse). Une région déjà fragilisée le 24 août dernier, par un séisme très destructeur, qui avait fait 300 morts.

Pas de victimes, mais des dégâts matériels. Pour l'instant, aucune victime n'a été signalée par les services italiens de la Protection civile, mais "il y a des blessés et nous sommes en train de vérifier", a déclaré devant la presse à Rieti, une ville du centre du pays proche de la zone de l'épicentre, Fabrizio Curcio, chef de la protection civile.

La plupart des habitants des villages alentours avaient déjà été évacués, après deux séismes mercredi dans cette région. En revanche, de nombreux bâtiments se sont effondrés, dont la basilique San Benedetto, construite à partir du XIVe siècle, ainsi que la mairie de Norcia, d'après des images diffusées par les chaînes de télévision. 



"Tout s'est écroulé, j'ai vu des colonnes de fumée". Dans le quotidien italien La Repubblica, le maire d'Ussita, village à une vingtaine de kilomètres au Nord de Norcia, affirme que tout ce qui restait debout des précédentes secousses s'est effondré. "Tout s'est écroulé, j'ai vu des colonnes de fumée, tout est détruit, c'est un désastre, une catastrophe."  

NOrcia

Capture d'écran Google Map

La secousse a été ressentie très fortement, jusqu'à Rome, mais aussi à Bolzano, près de la frontière autrichienne, dans le nord du pays, ainsi que dans les Pouilles, à la pointe sud de la "botte". Les portes ont tremblé, les lustres ont été secoués. 



Dans la capitale, le trafic des bus et métros a d'ailleurs été suspendu dimanche matin, a annoncé le service de transports en commun de la la ville sur son compte Twitter

L'Italie est le théâtre d'une forte activité sismique ces derniers temps. Cette secousse survient ainsi quatre jours après deux tremblements de terre de magnitude 5,5 et 6,1, dans le centre de l'Italie. La première secousse avait sans doute sauvé de nombreuses vies, en poussant les habitants hors de leurs maisons avant la deuxième, plus destructrice.