Italie : déclaré mort depuis 5 ans, il est retrouvé vivant dans la forêt

  • A
  • A
Italie : déclaré mort depuis 5 ans, il est retrouvé vivant dans la forêt
Partagez sur :

Un médecin espagnol, déclaré mort depuis 2010, a été découvert par deux promeneurs dans une forêt de Toscane, alors qu'il vivait comme un ermite. 

Carlos Sánchez Ortiz de Salazar avait été déclaré mort en 2010. Pourtant, il a été retrouvé samedi 7 novembre, dans une forêt de la province du Grosseto, en Toscane, dans le centre-ouest de l'Italie, rapporte le quotidien espagnol El Païs. Ce médecin espagnol, porté disparu depuis 1998, a été découvert dans les bois par deux cueilleurs de champignons. 

Caché pendant 17 ans. L'homme, originaire de Bilbao, n'avait plus donné signe de vie depuis ses 26 ans, alors qu'il vivait à Séville et était atteint d'une profonde dépression. Depuis 17 ans, il a donc vécu comme un ermite, reclus au cœur de la forêt. Aujourd'hui, on se demande comment il a fait pour survivre ainsi en autarcie. D'après France TV Info, certains pensent qu'il aurait cultivé sa propre nourriture, tandis que d'autres assurent l'avoir vu fouiller dans les poubelles des communes voisines. 

Visage sale et grosse barbe. C'est en tombant par hasard sur un chemin dessiné de bouteilles en plastique et de vieilles boites, que les deux promeneurs ont retrouvé la trace de cet Espagnol. Ils sont alors tombés nez à nez avec cet homme "au visage sale et à la grosse barbe", tel que le décrit le site The Local. Pris de panique, les deux cueilleurs rebroussent chemin en courant... avant de revenir sur les lieux, quelques heures plus tard, en compagnie d'un garde-forestier.

Le médecin raconte alors son histoire : "Je suis espagnol, je m'appelle Carlos et je vis ici depuis 1998. Je ne veux pas vivre parmi les hommes, mais maintenant que vous m'avez retrouvé, je dois sortir d'ici." Après vérification de son identité par les autorités italiennes, ses parents ont pu être contactés. Et, fous de joie, ils ont reconnu leur fils : "C'est lui, c'est notre Carlos !", ont ils déclaré, en voyant son passeport.