Italie : Berlusconi au secours... des chiens errants

  • A
  • A
Italie : Berlusconi au secours... des chiens errants
Capture d'écran de la page Facebook de Dudù, le chien de Silvio Berlusconi érigé en nouvelle mascotte politique.@ FACEBOOK
Partagez sur :

COUP DE COM' - Évincé du pouvoir, condamné en justice, l'ancien Premier ministre italien tente de rebondir.

L'info.Silvio Berlusconi est un affectif avec la main sur le cœur et il tient à le faire savoir. L'ancien Premier ministre italien s'est en effet lancé dans la promotion de l'adoption des centaines de milliers de chiens et chats errants du pays, ont rapporté les médias dimanche. Les groupes transalpins de défense des animaux restent perplexe face à ce qui ressemble bien à une manière de revenir sur le devant de la scène médiatique après une nouvelle condamnation en justice.

"Un papa ou une maman" pour les animaux errants. "Nous devons trouver un papa ou une maman pour des milliers de chiens et de chats abandonnés", aurait déclaré le milliardaire dans un appel téléphonique à l'un des ses nouveaux clubs de supporteurs "Forza Silvio" de Rome, qu'ils vient de lancer pour soutenir son parti du centre droit Forza Italia.

berlusconi, bandeau

© Reuters


Et le "Cavaliere", tout juste condamné, de citer Mère Teresa sur la protection des animaux : "si nous les aimons comme il se doit, nous serons très près de Dieu". Avec ces adoptions massives, Berlusconi espère que "plus de 10 millions d'Italiens qui ont (déjà) un chien ou un chat seront obligés de nous regarder avec tendresse, ce qui aidera les modérés à devenir une force politique, une majorité". Sans oublier une économie espérée de 260 millions d'euros par an sur les refuges.

Les associations restent sceptiques. La démarche de l'ex-Cavaliere a reçu une réponse tiède des groupes de défense des animaux, l'Association italienne pour la défense des animaux et de l'environnement (Aidaa) soulignant que Berlusconi sous-estime sérieusement le nombre de chats et chiens errants en Italie, qu'elle estime à 750.000. "Nous avons besoin de mesures concrètes. Berlusconi pourrait venir assurer une permanence pour nous", a déclaré l'association au quotidien La Stampa, renouvelant son offre à Berlusconi d'effectuer sa peine de TIG chez eux.

Car la politique n'est jamais loin avec Silvio Berlusconi. L'ancien Premier ministre a déjà recours à des chiens pour améliorer son image : "Dudu", un terrier maltais blanc apporté par sa jeune amie Francesca Pascale, 28 ans, a sa propre page Facebook. Et le chien ne cache pas sa sympathie pour le parti de Silvio Berlusconi, actuellement considéré comme le troisième du pays. La preuve par l'image :

30.03.Berlusconi.chine.Dudu.FACEBOKK.930.620

© FACEBOOK


A lire aussi

INTERVIEW E1 - "On ne peut pas me mettre en prison"

JUSTICE - Berlusconi est bien inéligible pendant deux ans

BIS REPETITAE - (Encore) une enquête sur Berlusconi

PORTRAIT - Matteo Renzi, le "Berlusconi de gauche"