Italie : arrestations dans l'entourage du chef de Cosa Nostra

  • A
  • A
Italie : arrestations dans l'entourage du chef de Cosa Nostra
La police italienne a annoncé mardi l'exécution de 12 mandats d'arrêt visant des mafieux. (illustration)@ OLIVIER MORIN / AFP
Partagez sur :

Douze personnes de l'entourage du fugitif Matteo Messina Denaro, considéré comme le successeur du mafieux Toto Riina, ont été interpellées mardi. 

La police italienne a annoncé mardi l'exécution de 12 mandats d'arrêt visant des mafieux présumés considérés "comme de possibles soutiens du fugitif Matteo Messina Denaro", considéré comme le chef de la mafia sicilienne Cosa Nostra. Les arrestations ont touché les familles mafieuses de Vita et Salemi, deux localités de l'ouest de la Sicile, a précisé la police dans un communiqué. La police est partie dans son enquête de la vente d'un terrain agricole de 60 hectares dans cette zone de la Sicile dont le prix officiel semblait trop bas.

Le successeur de Toto Riina. "Le prix de vente réel des terrains était nettement supérieur à celui déclaré (...) et la différence, plus de 200.000 euros, a été encaissée par les hommes de Cosa Nostra", poursuit le communiqué. "Une partie de cette somme (...) aurait été destinée au maintien du fugitif Matteo Messina Denaro", précise le communiqué. Matteo Messina Denaro, 56 ans le mois prochain, et recherché depuis 1993, est désormais considéré comme le successeur des grands dirigeants historiques de Cosa Nostra, Toto Riina et Bernardo Provenzano, décédés récemment en prison.

Stratégie d'isolement vaine. Ancienne gâchette de Cosa Nostra, il a déjà été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtres. La seule photo connue de lui remonte au début des années 1990. Depuis les années 2000, la police italienne multiplie les arrestations et les saisies dans son entourage, dans une stratégie d'isolement qui n'a pour l'instant pas porté ses fruits. En 2015, la police a découvert qu'il délaissait les méthodes modernes de communication pour transmettre ses ordres à ses hommes via les traditionnels "pizzini", ces petits papiers contenant des messages souvent codés.