A huit ans, ce petit Italien a inventé un nouveau mot

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre Matteo Renzi l’a félicité et encouragé sur Twitter pour son initiative.

Jamais Matteo n’aurait pensé que faire une erreur dans un exercice en classe lui ferait vivre une telle aventure. Ce petit garçon de huit ans, scolarisé à l’école primaire Marchesi di Copparo, dans la province de Ferrare, entre Venise et Bologne, est à l’origine d’un nouveau mot en italien.

"Une fleur qui a beaucoup de pétales". Tout a commencé avec un simple devoir sur les adjectifs. L’institutrice de Matteo demande à la classe des adjectifs pour décrire les fleurs. Le petit garçon écrit alors, sur son cahier, le mot "Petaloso". Lors de la correction, l’institutrice explique à Matteo que le mot n’existe pas. Ce dernier lui répond qu’il voulait trouver un mot pour dire "une fleur qui a beaucoup de pétales".

L’enseignante qui aime la sonorité de ce drôle d’adjectif incite alors le petit garçon à le soumettre à Accademia Della Crusca, l’équivalent de notre Académie française. Trois semaines plus tard, l’institution répond au petit garçon pour le féliciter de son invention, mais lui explique que pour faire son entrée dans le dictionnaire son mot doit être utilisé dans le langage courant.

Un hashtag #petaloso. Après la publication de l’histoire de Matteo dans la presse italienne, des utilisateurs de Twitter se sont mobilisés pour inciter les Italiens à utiliser le nouvel adjectif en créant un hashtag #petaloso. Et le mot a tellement été utilisé que même le Premier ministre italien a eu vent de l’histoire. Il a lui-même envoyé un message sur Twitter pour féliciter le petit garçon. "Merci au petit Matteo, merci à l’Académie pour cette belle histoire et pour ce nouveau mot".