Israël : libération anticipée pour l'ex-président Katzav emprisonné pour viols

  • A
  • A
Israël : libération anticipée pour l'ex-président Katzav emprisonné pour viols
Moshé Katzav avait été condamné à sept ans de prison en 2011.@ URIEL SINAI / POOL / AFP
Partagez sur :

Moshé Katzav, reconnu coupable de viols avait été condamné à sept ans de prison en 2011.

L'ex-président israélien Moshé Katzav qui purgeait une peine de sept ans de prison depuis 2011 a obtenu dimanche une remise de peine qui devrait lui permettre d'être libéré dans une semaine, a indiqué son avocat Me Tzion Amir.

Délai d'une semaine. "La décision de la commission de libération est justifiée elle met fin aujourd'hui à un long processus", a affirmé Me Amir, dont les propos ont été diffusés par la la radio militaire. Le procureur a toutefois demandé un délai d'une semaine pour étudier la possibilité de faire appel de la décision de la commission de libération. "Lorsque Moshé Katzav a appris la nouvelle de sa libération anticipée, il a éclaté en sanglot", a affirmé son avocat.

Reconnu coupable de viols sur des collaboratrices. L'ex-président a été reconnu coupable fin 2010 de viols à l'encontre de deux de ses collaboratrices à l'époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990, de harcèlements sexuels, de subornation de témoins et d'entraves à la justice. Il a toujours clamé son innocence. Poussé à la démission en juillet 2007 par les accusations, il a été incarcéré le 7 décembre 2011 dans la prison de Maasiyahu à Ramleh, près de Tel-Aviv. 

Il pouvait prétendre en principe à une libération anticipée après avoir purgé deux tiers de sa peine. Une telle éventualité avait suscité l'inquiétude de nombreuses femmes, pour lesquelles il personnifie l'abus de position pour se livrer à la prédation sexuelle.