Israël grippe les négociations avec Abbas

  • A
  • A
Israël grippe les négociations avec Abbas
@ MAXPPP
Partagez sur :

La fin du moratoire sur la colonisation complique les discussions avec l'Autorité palestinienne.

Les Etats-Unis continuent d'inviter Israéliens et Palestiniens à rester à la table des négociations, mais le dialogue s'annonce difficile. Israël a en effet décidé de ne pas renouveler le moratoire sur la colonisation, qui prenait fin dimanche soir à minuit. Or le gel des constructions en terre palestinienne a été érigé en préalable à toute discussion par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Ce dernier a donc appelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à "prendre la décision de geler la colonisation" en Cisjordanie, un appel relayé également par les Etats-Unis. "Notre position sur la construction de colonies n'a pas changé", a déclaré le porte-parole du département d'Etat, PJ Crowley, qui tente depuis dimanche soir d'empêcher une rupture du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Des travaux de construction ont commencé dès lundi matin dans des colonies, des bulldozers s'activent notamment dans l'implantation d'Adam, dans le nord de la Cisjordanie où une trentaine de logements doivent être construits. Les constructions doivent reprendre dans au moins huit autres implantations, dont Kiryat Arba qui jouxte la ville de Hébron dans le sud du territoire, selon la seconde chaîne de télévision israélienne.

Un obstacle prévisible

Mahmoud Abbas avait promis de tout faire pour favoriser la réussite des négociations avec Israël dans un délai d'un an. La fin du moratoire sur la colonisation étant imminente, il avait cependant mis en garde Israël, en demandant à ses interlocuteurs de "choisir entre la paix et la poursuite de la colonisation".

Intervenant devant l'Assemblée générale de l'ONU samedi, le président palestinien a pourtant pris soin de ne pas faire mention de la fin du moratoire, vieux point de discorde, et n'avait donc formulé aucune menace afin d'éviter une rupture du dialogue sur ce sujet particulièrement sensible.

L'administration Obama, très impliquée dans le processus, a tenté d'inciter ses alliés israéliens à prolonger le moratoire, en vain. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou continue de résister aux pressions américaines, contraint de composer avec des représentants ultranationalistes au sein de son gouvernement.

Abbas à Paris lundi

Dimanche, Mahmoud Abbas a annoncé la tenue d'une réunion de la Ligue arabe sur la poursuite des négociations avec Israël, le 4 octobre prochain. "Nous avons exposé aux membres du comité de suivi arabe les efforts américains intenses engagés pour les négociations", a-t-il annoncé.

Le président de l'Autorité palestinienne doit rencontrer Nicolas Sarkozy lundi à 11h, à Paris.