Irak : première percée terrestre en direction de Mossoul

  • A
  • A
Partagez sur :

L'objectif, lundi matin, n'est pas d'aller jusqu'à Mossoul mais d'ouvrir la voie pour que l'armée irakienne puisse s'emparer de villages encore tenus par les djihadistes.

REPORTAGE

Opération reconquête à Mossoul en Irak. Le Premier ministre irakien a annoncé lundi que l'offensive visant à reprendre la ville à l'organisation État Islamique avait commencé. La première percée terrestre a été lancée par les combattants kurdes, les Peshmergas. Une colonne de blindés est partie quelques minutes avant l'aube lundi matin, comme a pu le constater l'envoyée spéciale d'Europe 1, positionnée dans la colonne de chars sur le front est à quelques kilomètres de Mossoul.

S'emparer d'une série de villages. Dans un premier temps, l'idée pour les quelque dix mille soldats qui progressent en trois axes n'est pas d'aller jusqu'à Mossoul, mais d'ouvrir la voie pour que l'armée irakienne puisse s'emparer d'une série de villages encore tenus par les djihadistes.

Des tirs de canons. Les frappes aériennes ont préparé le terrain. Dans la nuit de dimanche à lundi, des tirs de canons et des tirs de mortiers ont été entendus. "Il ne reste sans doute plus beaucoup de combattants de l'EI dans les hameaux", confie un soldat à l'envoyée spéciale d'Europe 1.

Les soldats craignent les mines.Beaucoup craignent toutefois les mines et les attaques suicides. Et dans la plaine de rocaille qui mène à Mossoul reste l'interrogation. L'EI va-t-il engager le combat ou s'est-il déjà replié vers son fief situé à moins de 20 kilomètres de là ?